•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

Promotion Saguenay critiqué pour un mandat lié aux grands projets industriels

Rattrapage du mercredi 12 février 2020
La façade de Promotion Saguenay

La façade de Promotion Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

Promotion Saguenay a accordé un mandat de 42 000 $ à la firme spécialisée en relations publiques TACT pour accompagner l'organisme dans l'acceptabilité sociale des grands projets industriels.

Ce mandat a été octroyé grâce à une résolution du conseil d’administration en 2019. Il s’est soldé par la création du mouvement « Je crois en ma région » l’automne dernier.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le directeur général Patrick Bérubé a expliqué que ce mandat était directement en lien avec la mission de Promotion Saguenay vouée au développement économique.

Patrick Bérubé derrière un micro

Le dg de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé, en entrevue

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Le montant devait servir à avoir des professionnels qui accompagnent notre groupe d’organismes et Promotion Saguenay à définir quel devait être notre rôle dans ce débat, indique-t-il.

Le directeur général consent toutefois que le terme « acceptabilité sociale » contenu dans le libellé de la résolution n’était peut-être le meilleur et qu’il a pu créer la confusion.

Sur le fond toutefois il défend la décision et son intention. Il est d'avis qu'il ne faut pas laisser la place publique uniquement aux opposants.

Je pense que si on fait tous les efforts pour attirer [les entreprises] ici, leur dire que Saguenay est une terre d’accueil, un lieu intéressant pour s’établir et croître, ce serait un peu étrange de notre part de demeurer neutre dans le débat qui va suivre et laisser le promoteur à lui-même, mentionne M. Bérubé.

Un mandat critiqué

Pour leur part, les élus de Jonquière désapprouvent cette idée de Promotion Saguenay. La présidente de l'arrondissement, Julie Dufour, n'est pas d'accord avec le principe de dépenser de l'argent public pour défendre les grands projets industriels, dont le projet controversé de GNL Québec.

Julie Dufour répond aux questions de Radio-Canada.

La conseillère municipale et présidente de l'arrondissement Jonquière, Julie Dufour.

Photo : Radio-Canada

C’est une stratégie qui a été très mal utilisée surtout dans le contexte actuel, où le dossier est très controversé, explique Mme Dufour. Il ne faut pas oublier que GNL a sa propre porte-parole et fait sa propre promotion, ce n’est pas à la Ville et l’argent public de s’en occuper.

Elle croit que Promotion Saguenay doit plutôt rester neutre, ce qui aiderait le public à avoir confiance en cet organisme.

Patrick Bérubé et Julie Dufour s'entendent toutefois sur un point : ils déplorent tous les deux la disparition des organismes de concertation comme la Conférence régionale des élus qui permettaient d'établir une forme de consensus sur les enjeux régionaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !