•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les humeurs de Rosalie et le précieux passé de ses grands-parents

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

Les humeurs de Rosalie et le précieux passé de ses grands-parents

Rattrapage du vendredi 22 novembre 2019
Montage de Rosalie devant des mains liées.

Dans sa chronique hebdomadaire, Rosalie parle de ses grands-parents.

Photo : Radio-Canada

J'ai la chance d'avoir encore tous mes grands-parents autour de moi. Mes grands-parents maternels habitent même encore dans le même village que mes parents. Je ne suis pas une petite fille exemplaire et je ne vais pas les voir aussi fréquemment que je le souhaiterais. Je vois souvent le fossé générationnel entre nous. On ne pense pas pareil, on n'a pas les mêmes préoccupations ni le même mode de vie, mais c'est une chance de les avoir encore près de moi malgré tout ce qui nous sépare.

Un texte de Rosalie Dumais-Beaulieu

Je pense que je connais bien mes grands-parents. Je sais que mon grand-père préfère les Bruins de Boston aux Canadiens de Montréal. Je sais que ma grand-mère adore le dessert. Je pense les connaître parce qu’ils sont un peu le pilier de la famille. Leur maison est toujours le lieu de rassemblement, c’est la croisée de tous nos chemins qui divaguent aux quatre coins de la province.

Récemment, je me suis bien rendu compte que je ne connais pas si bien mes grands-parents. Je suis une journaliste qui pose des questions aux inconnus, qui veut connaître leur vie dans les moindres détails. Je suis une voyageuse qui se promène pour rencontrer des gens et connaître leur façon de vivre. Je m’intéresse à l’histoire, je dévore des romans qui me remplissent la tête d’images du passé. Je suis tout ça, et pourtant, je ne suis pas toujours consciente qu’il y a deux encyclopédies vivantes qui m’entourent depuis 23 ans déjà.

23 ans dans ma vie, et je n’ai que très rarement feuilleté les pages du passé de mes grands-parents. Peut-être parce que j’ai l’impression qu’ils seront toujours près de moi, même si les années s’émiettent. La vérité, c’est qu’un jour, ils partiront avec, dans leur mémoire, toute une généalogie, une chronologie de souvenirs, tous les moindres détails d’une histoire inédite qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Le positif, c’est que j’ai la chance de les avoir encore près de moi pour leur dégoter les meilleures anecdotes, leur passer le micro et braquer toute l’attention sur eux.

Grand-maman, comment elle s’appelait, ta grand-maman à toi? Elle faisait quoi dans la vie? Grand-papa, qu’est-ce que tu t’es dit la première fois que tu as vu grand-maman? Où est-ce que vous sortiez, quand vous étiez de jeunes fous amoureux? À quoi ressemblait le village quand vous étiez jeune? Elle était où, votre école?

Ce n’est pas toujours facile de ressasser les vieux souvenirs enfouis quelque part dans un tiroir de notre tête. J’aime faire cet exercice-là avec mes grands-parents, une petite question à la fois. Je n’entre pas dans les grands interrogatoires, mais je m’intéresse à eux comme ils se sont intéressés à chaque page de mon histoire qui s’est tournée devant leurs yeux.

Questionner mes grands-parents, pour moi, c’est ouvrir l’encyclopédie du Lac-Bouchette. C’est un village qui se raconte, c’est le récit des vies ordinaires parsemées peut-être des mêmes péripéties que les miennes. J’ai réservé tout un tiroir dans ma tête pour notre ordinaire à nous, qui mériterait toute une salle d’exposition tellement il vaut cher.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca