•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Promotion Saguenay justifie l’embauche de Karine Trudel

C'est jamais pareil

Avec Frédéric Tremblay

En semaine de 6 h à 9 h

Promotion Saguenay justifie l’embauche de Karine Trudel

Rattrapage du vendredi 15 novembre 2019
Karine Trudel parle derrière un lutrin.

L'ex-députée Karine Trudel prend la parole lors de la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

L'organisme de développement économique de la Ville de Saguenay confirme que la porte-parole du nouveau mouvement « Je crois en ma région » en faveur des grands projets industriels a été embauchée professionnellement.

L’ex-députée néo-démocrate de Jonquière défaite aux dernières élections, Karine Trudel, a décroché un contrat de quatre mois pour un salaire de 33 000 $, avec possibilité de renouvellement.

Notre mandat est le développement économique. On investit des centaines de milliers pour les croisières et des millions pour favoriser le développement, l’expansion et la relève d’entreprises, donc pour nous, 33 000 $ pour une porte-parole crédible, qui a une notoriété et qui peut s’exprimer clairement sur des enjeux qui sont d’actualité on juge que ce n’est pas une somme importante par rapport aux différentes actions qu’on posées au cours de l’année, a expliqué le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé.

Je crois en ma région regroupe plusieurs organismes et M. Bérubé indique que chaque organisation assume une partie des factures reliées aux activités du mouvement.
Patrick Bérubé estime que la tâche de porte-parole est trop exigeante pour être confiée à un bénévole.

On cherchait quelqu’un de disponible en tout temps, ça devenait difficile pour nous d’identifier quelqu’un de la communauté qui est en affaires ou quelqu’un qui est bénévole et de demander la même disponibilité, on se sentait mal à l’aise d’imposer ça à une seule personne, a-t-il mentionné en entrevue à C'est jamais pareil.

Regard critique attendu

Même s’il se dit en faveur des grands projets industriels, Patrick Bérubé assure qu’il est prêt à changer d’idée selon les conclusions des enquêtes environnementales.

On s’est doté de mécanismes réglementaires pour s’assurer que les projets qui ne franchissent pas la barre ne puissent pas se réaliser. Le message que le mouvement veut porter c’est que tout type de projet est bienvenu à Saguenay, mais une fois que ça s’est dit, vous avez des devoirs environnementaux à faire et vous devez respecter les cadres législatifs en place, précise le directeur général.

Il s’attend d’ailleurs à un regard critique sur les projets déposés par les promoteurs.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca