Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Frederic Tremblay
Audio fil du mercredi 16 octobre 2019

Saguenay coupera dix postes de cadres

Publié le

L'édifice de l'hôtel de ville vu de l'extérieur en été.
L'hôtel de ville de Saguenay est situé au centre-ville de Chicoutimi.   Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

La Ville de Saguenay abolira dix postes de cadres au cours des prochains mois dans la foulée des restrictions budgétaires de la Municipalité.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le conseiller municipal et président du comité des finances, Michel Potvin, a confirmé que ces postes seront éliminés par attrition, c’est-à-dire que les cadres visés qui partiront à la retraite ne seront pas remplacés. Au total, Saguenay compte environ 215 cadres.

On a demandé à ce que ça n’affecte pas le travail et que la redistribution du travail se fasse autrement.

Michel Potvin, président du comité des finances de Saguenay

Ces coupes ont été ciblées par les chefs de division à qui la Ville a demandé un effort supplémentaire. Le tout sera officialisé lors du dépôt du prochain budget qui sera déposé d’ici la fin de l’année.

En mars, la Ville s’est engagée à couper 5,2 millions de dollars pour atteindre ses objectifs. Michel Potvin réitère vouloir équilibrer le budget de Saguenay, en tenant compte du taux d’inflation.

Quand tout le monde fait un petit effort, on peut sauver plusieurs milliers de dollars. C’est ça qu’on demande.

Michel Potvin, président du comité des finances de Saguenay
Michel Potvin dans le hall de l'hôtel de ville
Le maire suppléant Michel Potvin préside le comité des finances. Photo : Radio-Canada

Dernièrement, la Ville a aussi annoncé des coupes au niveau des événements, comme le Grand Prix cycliste de Saguenay et le spectacle aérien de Bagotville.

GNL Québec

Par ailleurs, Michel Potvin affirme être attentif au débat en cours concernant GNL Québec. Il réitère son appui au projet, mentionnant qu’il se concrétisera ailleurs si ce n’est pas à Saguenay.

Il ajoute que Promotion Saguenay compte bientôt faire sa part pour aller plus loin dans la transition énergétique.

On veut lancer la recherche d’énergies renouvelables pour vraiment focaliser sur l’avenir, indique-t-il, sans toutefois donner plus de détails sur le projet.

Chargement en cours