Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Frederic Tremblay
Audio fil du vendredi 4 octobre 2019

Gervais Jacques quittera ses fonctions à la haute direction de Rio Tinto

Publié le

Gervais Jacques se trouve devant quelques microphones dans une usine de Rio Tinto.
Gervais Jacques quitte ses fonctions de directeur exécutif Opération Atlantique de Rio Tinto.   Photo : Radio-Canada

Le grand patron de la division aluminium de Rio Tinto dans la région Atlantique, Gervais Jacques, quittera ses fonctions à la fin de l'année.

Il sera remplacé par Samir Cairae qui cumule 25 ans d’expérience comme dirigeant de plusieurs entreprises liées au domaine des ressources naturelles.

Le président du Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida, Alain Gagnon, ne cache pas sa déception.

Alain Gagnon, président du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida.
Alain Gagnon, président du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida. Photo : Radio-Canada

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, il a rappelé que Gervais Jacques était le dernier membre de la direction ayant connu l’époque d’Alcan.

Alain Gagnon affirme que M. Jacques s'est impliqué dans la survie de l'usine Vaudreuil et qu'il a toujours eu une sensibilité pour les réalités régionales. Il craint que le nouveau patron ait une vision comptable. Il s’inquiète aussi parce que Gervais Jacques connaissait bien le procédé lié à l’aluminium et il se demande s’il pourra en dire autant du nouveau patron.

Ils ont un changement de garde, ils veulent mettre une culture complètement Rio Tinto, explique-t-il. Est-ce que le modèle va faire? Probablement. Mais est-ce qu’il peut leur rebondir dans la face? Probablement aussi.

Il rappelle que de gros projets sont en suspens dans la région et que l’important est de les concrétiser.

Chargement en cours