Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Larouche
Audio fil du mardi 27 juin 2017

Le Bloc québécois confiant de ravir la circonscription de Lac-Saint-Jean

Publié le

Martine Ouellet, chef du Bloc québécois
Martine Ouellet, chef du Bloc québécois   Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, amorce une tournée régionale. Mardi, elle sera dans la circonscription de Lac-Saint-Jean, où des élections partielles auront lieu à la suite de la démission de Denis Lebel.

Mme Ouellet croit que le contexte politique actuel est favorable à l’élection d’un député bloquiste. Elle cite en exemple les difficultés du Nouveau Parti démocratique, la déconfiture de Maxime Bernier à la tête du Parti conservateur et mentionne qu’ « on est en train de découvrir le vrai visage de Justin Trudeau qui brise ses promesses électorales ».

Je pense qu’il y a une belle place pour le Bloc québécois, mais c’est clair qu’il va y avoir du travail à faire dans Lac-Saint-Jean.

Martine Ouellet, chef du Bloc québécois

Elle rappelle que le Bloc québécois a terminé quatrième dans cette circonscription aux élections de 2015.

Le Bloc se mettra à la recherche d’un candidat pour la circonscription détenue par Denis Lebel depuis plusieurs années. Chose certaine, Martine Ouellet n’a pas l’intention de se présenter elle-même comme candidate afin de passer de la scène politique provinciale à la scène politique fédérale.

« Je souhaite terminer mon mandat, a-t-elle expliqué en entrevue à Café, boulot, Dodo. Je pense qu’il y a de très bonnes candidatures qu’on va pouvoir trouver dans la région du Lac-Saint-Jean, des gens qui connaissent pas mal mieux la région que moi, même si j’y suis allée régulièrement. »

Lors de son passage dans la région, elle rencontrera les militants bloquistes et souverainistes. Elle a aussi rendez-vous avec de nombreux élus et des représentants du milieu forestier.

Vendredi, elle doit participer au Festival Virage, à Sainte-Rose-du-Nord, pour parler de l’électrification des transports.

Chargement en cours