Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Éric Robitaille
Audio fil du mercredi 5 décembre 2018

Changement dans la prière du Notre Père

Publié le

Le père Gérald Lajeunesse dans le studio de l'émission Ça parle au Nord
Le père Gérald Lajeunesse de la paroisse Ste-Anne-des-Pins, à Sudbury   Photo : Radio-Canada / Patrick Wright

Le passage « Et ne nous soumets pas à la tentation » devient « Ne nous laisse pas entrer en tentation. »

Ceux qui sont allés à la messe récemment auront peut-être remarqué ce changement dans l'importante prière.

C’est un changement qui avait déjà été mis en place en France et dans certaines paroisses africaines, entre autres.

Le père Gérald Lajeunesse de la paroisse Sainte-Anne-des-Pins, note que le changement a été bien accueilli lors de la célébration de dimanche dernier.

Les gens avaient les yeux grands ouverts. J’ai vraiment senti que les gens approuvaient. J’ai senti que les gens étaient heureux., avance-t-il.

Il explique que le changement représente mieux le message de la prière dans sa langue originale, la version francophone aurait passé plusieurs étapes de traduction.

La formulation est problématique dans le sens que ça peut donner l’impression que c’est Dieu qui nous fait tomber, alors que c’est tout le contraire., explique le père Lajeunesse.

Il ajoute aussi que dans les paroisses anglophones, la prière demeure inchangée pour le moment.

Chargement en cours