Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard
Audio fil du dimanche 25 novembre 2018

Retour à Walden : les propos toujours pertinents de Thoreau

Publié le

Avec Retour à Walden : sur les pas de Thoreau, Richard Séguin a voulu créer un album « qui n'appartient pas au temps et aux modes » pour rendre hommage à un penseur précurseur dont les idées résonnent encore aujourd'hui.

Henry David Thoreau était un abolitionniste qui, dès la première moitié du 19e siècle, parlait déjà de décroissance, un thème qui retient l’attention ces temps-ci. C’était aussi un transcendantaliste, c’est-à-dire quelqu’un qui voit le sublime dans la nature, rappelle Richard Séguin.

Il vit la nature à travers sa chair, il a inspiré Gandhi et Martin Luther King.

Richard Séguin

Cet amour de la nature devrait guider les décisions d’aujourd’hui, estime Richard Séguin, qui ne comprend pas pourquoi les problèmes environnementaux ne sont pas pris à bras le corps, en particulier par les gouvernements.

« On ne saluera jamais assez Richard Desjardins d’avoir fait ce cri [pour la préservation des forêts boréales du Québec]. Et la réaction des gouvernements, ça a été de le neutraliser au lieu de le remercier », se désole le chanteur.

Pour faire cet album, Séguin a fait appel à 22 musiciens dans un « effort pour une approche musicale plus classique ». La durée (1 heure 15), la densité du contenu et le fait que l’écoute d’une traite plutôt que morceau par morceau est favorisée font en sorte que Retour à Walden n’est pas une œuvre qu'on associe d'emblée à notre époque, selon l’artiste.

Chargement en cours