Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard
Audio fil du dimanche 18 mars 2018

Être transformé par autre chose que la maladie

Publié le

Dominic Tardif répond aux questions de Serge Bouchard et de Jean-Philippe Pleau au studio 30 de Radio-Canada, en mars 2018.
Le journaliste Dominic Tardif   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Dominic Tardif en a assez de se faire demander comment l'amputation d'une jambe l'a changé. À 14 ans, il a traversé cette épreuve pour survivre à un cancer. Si le journaliste culturel convient que son handicap a modifié son regard sur le monde, il trouve que bien d'autres choses ont aussi forgé l'être qu'il est devenu.

« Être handicapé, trimbaler un corps transformé, c’est vivre avec la conscience éternelle de son corps. » Pour Dominic Tardif, sa jambe gauche est le symbole de l’éventualité de la mort, qui l’incite à vivre pleinement. Mais comme la plupart des personnes handicapées, il se trouve souvent réduit à cette particularité physique qui entrave son quotidien.

La vraie transformation, la belle transformation est à notre portée à tous. Elle se trouve dans la longue fréquentation des livres, dans la musique, dans les œuvres d’art, dans nos déambulations urbaines, dans la contemplation, dans l’amitié et dans l’amour.

Auteur

Chargement en cours