Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard
Audio fil du dimanche 10 décembre 2017

Les migrants, ces grands rêveurs

Publié le

Yara El-Ghadban au studio 30 de Radio-Canada, à Montréal, en décembre 2017
L'anthropologue et romancière Yara El-Ghadban   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

« Être capable d'imaginer une vie au-delà de ce qu'on connaît, ça prend du courage, de l'imagination et de grands rêves. » L'anthropologue et romancière d'origine palestinienne Yara El-Ghadban explique à quel point l'expérience de migration, qui n'est souvent pas un choix, peut apporter de grandes richesses sociales et culturelles à la société d'accueil.

Née à Dubaï, Yara El-Ghadban a vécu à Buenos Aires, à Beyrouth, à Sanaa et à Londres avant de s’installer à Montréal, en 1989. Pour elle, les voyages étaient associés à une expérience difficile, jusqu’à ce qu’elle obtienne son passeport canadien et qu’elle apprenne ce qu’est le tourisme.

L’anthropologue indique que pour la majorité des gens, le déplacement est une expérience traumatique ou interdite. Elle voit la mobilité, devenue une commodité dans les sociétés privilégiées, comme un puissant critère d’inégalité.

Des ateliers d’écriture auprès de femmes migrantes
À la demande de la bibliothèque d’Ahuntsic, à Montréal, Yara El-Ghadban a animé des ateliers d’écriture pour des femmes récemment arrivées au Canada. Au cours de cette expérience – qu’elle a trouvée extraordinaire –, elle a tenu à aborder les échecs et les difficultés, des sujets qui sont rarement abordés lorsqu’il est question de migration.

Références
Le parfum de Nour, de Yara El-Ghadban, Mémoire d’encrier, 2015
Le Québec, la Charte, l’Autre. Et après?, sous la direction de Marie-Claude Haince, Yara El-Ghadban et Leïla Benhadjoudja, Mémoire d’encrier, 2014
L’ombre de l’olivier, de Yara El-Ghadban, Mémoire d’encrier, 2011

Chargement en cours