•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand le bonheur devient une dictature

C'est fou...

Avec Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau

Le dimanche de 19 h à 20 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 2 h)

Quand le bonheur devient une dictature

Audio fil du dimanche 29 septembre 2019
Un homme dessine sur un tableau noir un visage malheureux et un visage heureux, indiquant par une flèche qu'il veut aller vers le visage souriant.

On peut être l'artisan de son propre bonheur, selon les adeptes de la psychologie positive.

Photo : iStock

À en croire certains livres de croissance personnelle et mentors personnels, la recette du bonheur existe. Toutefois, pour l'essayiste Marie-Claude Élie-Morin, l'intérêt pour ce sujet témoigne surtout de notre obsession de la joie, qui évacue la collectivité et devant laquelle nous sommes finalement bien seuls.

Il faut être beau, il faut être mince, il faut être riche et il faut être heureux. C’est une injonction que l’on trouve partout, résume l'autrice de l’essai La dictature du bonheur, paru chez VLB éditeur en 2015.

Ce qu’elle appelle la « société du bien-être » repose sur l’idée que le bonheur devrait être notre état normal et que les émotions négatives, comme le doute ou la colère, doivent être évitées. Bref, si nous ne sommes pas heureux, c’est que quelque chose ne va pas avec nous. Nous sommes en quelque sorte « défectueux ».

Ce qui est fascinant dans ce culte du bonheur, cette obsession du positivisme, c'est qu'on se rend compte que paradoxalement, ça traduit un malaise, une certaine souffrance, une détresse.

Marie-Claude Élie-Morin, autrice de La dictature du bonheur

Le bonheur est une quête individuelle devant laquelle tous ne sont pas égaux, selon Marie-Claude Élie-Morin.

La notion de collectivité est totalement évacuée, explique-t-elle. Ça ne prend pas du tout en compte le fait qu’on ne vient pas tous au monde avec les mêmes chances, dans le même milieu, avec le même accès à l’éducation, les mêmes ressources. Le bonheur, il n’est pas si démocratique que ça.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi