•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes, sous-représentées dans la toponymie québécoise

C'est fou...

Avec Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau

Le dimanche de 19 h à 20 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 2 h)

Les femmes, sous-représentées dans la toponymie québécoise

Audio fil du dimanche 1 septembre 2019
L'insigne de la rue Julien-Réhel et du boulevard René-Lepage Est à Rimouski

L'insigne de la rue Julien-Réhel et du boulevard René-Lepage Est à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Sandra Fillion

Les rues, les villes, les lacs et les montagnes du Québec portent rarement le nom d'une femme, une situation dénoncée par Sarah Beaudoin et Gabriel Martin, qui ont coécrit le livre Femmes et toponymie : de l'occultation à la parité. Les deux expliquent à Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau l'importance de cette lutte pour une toponymie paritaire.

Sur plus de 50 000 toponymes à la mémoire d’une personne décédée, seulement 10 % rendent hommage à une femme. Selon Sarah Beaudoin, c’est une conséquence des critères de sélection des toponymes.

« Le système de sélection des toponymes, comme à peu près tous les systèmes en ce moment au Québec, est basé sur un système patriarcal. Ce n’est pas une volonté de discriminer les femmes; par automatisme, nos systèmes favorisent les hommes », affirme-t-elle.

De son côté, Gabriel Martin souligne qu’il existe des biais dans les sources historiques qui mettent davantage les hommes de l’avant. « Les hommes signaient les actes notariés. Les hommes parlaient entre hommes. Est-ce que les femmes étaient réellement moins importantes? Elles sont peu présentes dans les archives, mais elles étaient-là, elles existaient. »

Pour nous, le patrimoine, c’est d’oser dire que même si les femmes étaient moins présentes, [il faut leur donner] une résonance dans le présent. Contribuons à leur patrimonialisation, à leur valorisation.

Gabriel Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi