Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard
Audio fil du dimanche 3 mars 2019

Ton absence m’appartient : quand le deuil est davantage que l’absence d’une personne

Publié le

Fleurs jaunes sur une pierre tombale enneigée.
Élevée par un père atteint du cancer, Rose-Aimée Automne T. Morin a eu une enfance façonnée par une urgence de vivre dont elle tente de s’affranchir.   Photo : iStock / Laks-Art

« J'essaie encore de correspondre aux attentes d'une personne qui est morte », explique Rose-Aimée Automne T. Morin. L'ex-rédactrice en chef du magazine Urbania aborde, dans son essai intime Ton absence m'appartient, la difficulté de s'affranchir du modèle imposé par son père.

« Pour lui, la femme parfaite était la femme libérée, dérangeante, sans ego, qui ne se conformait pas », explique Rose-Aimée Automne T. Morin. Élevée par un père atteint du cancer, l’autrice a eu une enfance façonnée par une urgence de vivre et par des valeurs égoïstes dont elle tente de s’affranchir.

[Mon père] a essayé de me faire croire qu’on vivait dans une société où on pouvait être purement individualiste, libre de toute contrainte. Que c’était normal de vivre juste dans la marge, de mettre le trouble partout où on passe. Et, à la rigueur, d’abandonner enfants et famille si ça nous tente, d’abandonner tout ce qu’on devrait accomplir.

Rose-Aimée Automne T. Morin, autrice

Ton absence m'appartient, Rose-Aimée Automne T. Morin, Stanké, février 2019

Résumé de l'éditeur : Rose-Aimée Automne T. Morin a perdu son père quand elle avait seize ans. Atteint d'un cancer, il s'était donné une mission avant de mourir : faire de sa fille la femme qu'il considérait comme parfaite. Une féministe affirmée, égoïste, cultivée, dérangeante. L'auteure comprend aujourd'hui qu'elle s'est fait imposer une personnalité dans l'urgence et, dans cet essai intime, tente de saisir l'héritage laissé par son enfance effrénée. Mettant ses talents de portraitiste au service de sa quête de sens, elle interroge également six personnes qui ont elles aussi grandi dans un cadre hors de l'ordinaire.

Un ouvrage coup-de-poing sur l'identité, porté par une écriture d'une grande vulnérabilité.

Chargement en cours