•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jour du grand merci, un éditorial de Serge Bouchard

C'est fou...

Avec Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau

En reprise tout l'été
Du mardi au samedi de minuit à 1 h

Le jour du grand merci, un éditorial de Serge Bouchard

Audio fil du dimanche 9 décembre 2018
Innu Nikamu

Un tipi photographié dans la communauté innue de Maliotenam

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

« À la famille du nomade qui passait l'hiver au cœur de la Boréalie, que pouvait-il arriver de pire sinon la famine? » Dans l'ancien temps, les pêcheurs acadiens nord-côtiers accueillaient parfois chez eux des Innus dans le besoin pour le reste de l'hiver, raconte Serge Bouchard dans son éditorial. À l'inverse, devant la maladie ou un problème grave, les pêcheurs, qui s'aventuraient dans la forêt à l'extérieur de la saison de pêche, devaient parfois se réfugier dans les campements de familles innues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi