•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La stratégie de vaccination au Québec ne suit pas les recommandations fédérales

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

La stratégie de vaccination au Québec ne suit pas les recommandations fédérales

Rattrapage du jeudi 14 janvier 2021
Doreen Vickers, 83 ans, s'apprête à recevoir le vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, le 14 janvier 2021 à Widnes, en Grande-Bretagne.

Doreen Vickers, 83 ans, s'apprête à recevoir le vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, le 14 janvier 2021 à Widnes, en Grande-Bretagne.

Photo : Reuters / Jason Cairnduff

Alors que le fédéral recommande d'administrer la deuxième dose après un maximum de six semaines, le Comité d'immunisation du Québec adopte une stratégie différente et opte plutôt pour un délai maximal de 90 jours.

Chantal Sauvageau, médecin-conseil spécialiste en santé publique et médecine préventive à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), explique les critères qui ont mené à cette décision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi