•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Absolution conditionnelle pour Éric Lapointe

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

Absolution conditionnelle pour Éric Lapointe

Rattrapage du mardi 27 octobre 2020
Éric Lapointe marche dans un corridor.

Le chanteur populaire a plaidé coupable à de voies de fait à la Cour municipale de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le chanteur Éric Lapointe était de retour en cour afin de connaître sa peine. Il avait plaidé coupable au début du mois à une accusation de voie de fait. L'an dernier, lors d'une dispute survenue au lendemain d'une soirée arrosée pour son anniversaire, il avait posé sa main sur le cou d'une femme avant de l'« adosser » contre un garde-manger. La défense et la poursuite avaient suggéré au juge d'accorder au chanteur l'absolution conditionnelle, avec une probation d'un an. Explication du concept avec Me Félix Antoine T. Doyon, avocat criminaliste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi