•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La psychologie des complotistes : Rachida Azdouz

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

La psychologie des complotistes : Rachida Azdouz

Rattrapage du lundi 14 septembre 2020
Un homme pose ses mains sur le clavier d'un ordinateur portable dans l'obscurité.

Des groupes d'extrême droite profitent de la pandémie pour répandre des théories du complot, selon des experts.

Photo : iStock

Les théories du complot se multiplient et font de plus en plus d'adeptes. C'est le cas au Canada où plus de 17 % de la population adhère à des idées conspirationnistes. Un phénomène encore plus important chez les Philippins (47 %), les Britanniques (36 %) et les Américains (35 %). Ces chiffrent proviennent d'une étude menée par l'Université de Sherbrooke. Rachida Azdouz, psychologue, essayiste et conseillère au vice-rectorat aux affaires internationales et à la Francophonie à l'Université de Montréal, tente d'expliquer pourquoi les idées conspirationnistes font autant d'adeptes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi