•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est encore mieux l'après-midi

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

Rattrapage du mardi 27 octobre 2020

Rattrapage

  • La Ville de Québec a dévoilé sa vision pour mettre en valeur ses rivières. Au cours des 20 prochaines années, la ville va rendre accessibles 200 kilomètres de sentier et des espaces multifonctionnels aux abords des rivières Saint-Charles, Beauport, Cap-Rouge et Montmorency. Le tout va créer un parc de 30 km² qui portera le nom de « parc des grandes rivières de Québec ». L'architecte-paysagiste derrière le projet, Mme Amélie Germain, en explique les grandes lignes.

  • Les propriétaires de gym ont toujours l'intention de défier les règles et d'ouvrir leurs portes jeudi matin, malgré le prolongement des mesures sanitaires en zones rouges. Depuis plusieurs semaines, le monde du sport est en pause, et les propriétaires de gym ne sont pas les seuls à s'impatienter. 120 professionnels du milieu du sport ont adressé une lettre au gouvernement pour demander que le sport soit une des priorités dans les étapes de déconfinement. Le point avec Julie Gosselin, présidente de SPORTSQUÉBEC.

  • L'idée de prolonger le congé des Fêtes pour les élèves du primaire et du secondaire fait son chemin dans le milieu de l'éducation. Les enseignants demandent au gouvernement d'y réfléchir avant de fermer complètement la porte. Les explications de Josée Scalabrini, président de la Fédération des syndicats de l'enseignement.

  • Une agence de voyage d'Halifax propose de réserver toutes les chambres d'un complexe hôtelier afin de n'y héberger que des citoyens de la « bulle atlantique ». Cette manoeuvre permettrait idéalement d'éviter la quarantaine de quatorze jours lors du retour au pays. Qu'en pense Santé Canada? Les détails avec Jean-François Blanchet.

  • Le chanteur Éric Lapointe était de retour en cour afin de connaître sa peine. Il avait plaidé coupable au début du mois à une accusation de voie de fait. L'an dernier, lors d'une dispute survenue au lendemain d'une soirée arrosée pour son anniversaire, il avait posé sa main sur le cou d'une femme avant de l'« adosser » contre un garde-manger. La défense et la poursuite avaient suggéré au juge d'accorder au chanteur l'absolution conditionnelle, avec une probation d'un an. Explication du concept avec Me Félix Antoine T. Doyon, avocat criminaliste.

Vous aimerez aussi