•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est encore mieux l'après-midi

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

Rattrapage du mercredi 12 février 2020

Rattrapage

  • Les manifestants opposés au projet pousuivent le blocage des voies ferrées

    Des manifestations ont lieu d'un océan à l'autre en appui aux chefs héréditaires de la Première Nation Wet'suwet'en opposés au projet de gazoduc Coastal GasLink en Colombie-Britannique. Les perturbations sont majeures sur la voie ferrée, et les trains de VIA Rail ne circulent pas pour un sixième jour de suite entre Toronto et Montréal et entre Ottawa et Toronto. Martin Papillon, spécialiste des droits des peuples autochtones, professeur et Directeur du Centre de recherche sur les politiques et le développement social à Université de Montréal, analyse la situation.

  • Coup d'envoi du 61e Tournoi international de hockey pee-wee

    Jusqu'au 23 février, 120 formations patineront au Centre Vidéotron et au Pavillon de la jeunesse. Patrick Dom en est à son son 19e Tournoi Pee-Wee en tant que Directeur général. Avec un nombre record de 20 pays et plus de 3500 touristes cette année, la rencontre nécessite toute une logistique que compliquent le coronavirus et la tempête hivernale européenne.

  • Un forum pour favoriser l'échange interdisciplinaire, interculturel, intergénérationnel

    Plusieurs chercheurs sont réunis pour un forum sur le thème de la construction d'une société interculturelle bienveillante et inclusive. Il est présenté par l'Équipe de recherche en partenariat sur la diversité culturelle et l'immigration dans la région de Québec (ÉDIQ). Pour la responsable scientifique de cette Équipe, Stéphanie Arsenault, l'intégration doit tenir compte de tous les aspects dont la famille, la scolarisation, la santé ou encore la vie sociale.

  • Greenpeace publie un nouveau rapport sur le coût des énergies fossiles

    La pollution de l'air coûterait très cher au Canada. Selon Greenpeace, elle cause environ 21 000 décès prématurés au pays et s'élèverait à 50 milliards de dollars canadiens. Dans le monde, ces pertes sont estimées à 2900 milliards de dollars américains et à 4,5 millions de décès par an. Les explications de Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie, à Greenpeace.

Vous aimerez aussi