•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est encore mieux l'après-midi

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

Audio fil du mercredi 4 septembre 2019

Rattrapage

  • Brigadiers : quelles conséquences à la réduction des heures de travail?

    Les brigadiers considèrent que la sécurité des enfants est mise en danger en raison des récentes coupes d'heures. Pour sa part, le conseiller municipal Patrick Voyer s'est fait rassurant. Marc Ranger, qui dirige le Syndicat canadien de la fonction publique estime quant à lui que les conséquences seront sensibles sur le terrain. L'objectif est à présent de documenter l'impact les coupures d'heures a-t-il expliqué.

  • Alec Castonguay et les changements ministériels à Québec

    Le ministre de l'Immigration et leader parlementaire du gouvernement, Simon Jolin-Barrette obtient de nouvelles responsabilités. Il devient responsable du dossier linguistique, un dossier qui, traditionnellement, relevait du titulaire de la Culture. Au cabinet de François Legault, on parle « d'ajustements » plutôt que de remaniement. C'est un bon point pour M. Jolin-Barrette et un avertissement pour Madame Roy.

  • La SÉPAQ souhaite retourner à la table de négociation

    Les syndiqués de la Société des établissements de plein air ont rejeté à 60% l'entente de principe qui était intervenue avec la SÉPAQ, en juillet, pour le renouvellement de leur convention collective. Christian Daigle, Président général du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, indique que « le volet monétaire a été un gros point d'achoppement ».

  • Capitals Médias : les bases d'une coopérative?

    Les cadres et les employés non syndiqués du Groupe Capitales Médias ont demandé à la CSN d'avoir une place à la table avec eux pour discuter de la création d'une éventuelle coopérative. Francis Duperron, animateur d'Ensemble pour un monde coop, et administrateur de Réseau coop, estime qu'un modèle d'affaires basé sur l'obligation de rendement pour un groupe d'actionnaires ou de propriétaires est risqué.

  • Cellulaires en classe, pour ou contre?

    Les diverses formations politiques de la province ont des avis parfois divergents sur la question. Mais qu'en est-il au sein d'une salle de classe, le cellulaire peut-il être un avantage? Pour Julie Hamel, enseignante et responsable de la pédagogie numérique en école secondaire, le potentiel pédagogique est très fort, il faut toutefois s'assurer que les élèves ne soient pas « déconcentrés ».

Vous aimerez aussi