•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

Audio fil du mardi 7 mai 2019

Rattrapage

  • King Abid nous présente son deuxième album : Amerikia

    L'artiste québécois d'origine tunisienne a pris son temps pour ce deuxième opus, « c'est un travail de longue haleine qui a duré un an et demi » nous dit-il. Son album regroupe plusieurs influences reggae, dancehall, électro et traditionnelles. Il estime que l'étiquette musique de monde est réductrice, « je fais de la musique sans penser où elle va et d'où elle vient ».

  • Un sommet en 2020 à Québec

    Il portera sur le rapprochement des francophonies dans tout le pays. Alain Dupuis, directeur général de la Fédération des communautés francophones et Acadienne (FCFA) du Canada confie que cela a « toujours été un défi d'être francophone ». Il souhaite notamment une modernisation de la loi sur les langues officielles pour permettre aux communautés de « participer à leur propre développement ».

  • La consultation débute aujourd'hui

    Elle a lieu à l'Assemblée nationale et permettra de faire entendre divers points de vue. Auront-ils un impact sur le contenu du projet de loi? Pour Alain Bouchard du Centre de ressources et d'observation de l'innovation religieuse à l'Université Laval, « ce serait étonnant ». Il estime que ce n'est pas une « dynamique de représentation valable » et pense qu'il s'agit plutôt d'un « exercice de style qui veut respecter un semblant de démocratie ».

  • De la DPJ à futur avocat

    Après le divorce de ses parents Gabriel Darquenne s'est retrouvé sous la Direction de la protection de la Jeunesse, pendant 10 ans. Il est passé de famille d'accueil en centre jeunesse jusqu'à ses 18 ans. Cest son rêve de devenir avocat qui lui a permis de traverser cette jeunesse difficile. Il aimerait que le système de protection de la Jeunesse soit revu et nous explique pourquoi.

  • Les taxis de Québec répliquent

    Le Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec a déposé son mémoire aux consultations particulières sur le projet de loi 17. Abdallah Homsi, porte-parole de l'industrie du Taxi, propose notamment une modernisation tournée vers l'environnement et des mesures qui assurent un prix minimal et maximal afin de protéger le client. Il reste optimiste, « c'est la raison qui va gagner à la fin » dit-il.

Vous aimerez aussi