•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle aube pour le théâtre francophone

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Une nouvelle aube pour le théâtre francophone

L'affiche du Théâtre de l'Aube

La troupe du théâtre de l'Aube donne des cours en ligne tous les dimanches.

Photo : Courtoisie Société francophone de Victoria

« La Société francophone de Victoria veut créer un théâtre communautaire et un groupe de personnes intéressées à travailler avec la langue française et les arts de la scène [...] pour éventuellement présenter des œuvres au public », indique Michelle Tremblay, directrice du nouveau Théâtre de l'Aube.

Le Théâtre de l’Aube offre depuis le 10 janvier 2021 des cours de théâtre en ligne chaque dimanche.

C’est un projet de théâtre, on travaille un peu comme en répétition, on travaille la voix et le langage corporel, et on va avoir des ateliers pour travailler son texte, explique la professeure de théâtre.

Les francophiles de tous horizons sont les bienvenus dans ce nouveau théâtre francophone. Il y a des personnes de la Colombie-Britannique, qui sont francophiles, mais il y a aussi des gens de la Belgique, de la France et du Québec, souligne Michelle Tremblay.

C’est un beau projet de création-théâtre. Ce sont des comédiens qui travaillent à partir de leur culture, de leur identité, leur façon de voir les choses.

Michelle Tremblay, directrice du nouveau Théâtre de l'Aube.

Dans ce concept de création-théâtre, ce sont les acteurs qui composent leurs propres textes. C’est le directeur de la société Francophone de Victoria, Casey Edmunds qui a eu l’idée de travailler à partir de la création des comédiens, note la dramaturge.

Le 24 janvier 2021 a lieu la dernière session virtuelle gratuite du Théâtre de l’Aube. À date, on est en processus de création en espérant présenter durant l’été, si la COVID-19 le permet, un de nos textes de théâtre, conclut Michelle Tremblay. Les ateliers continuent, de manière payante, jusqu’au 14 mars prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi