•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Relais francophone se dote d’une première direction générale

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Le Relais francophone se dote d’une première direction générale

Des personnes dont on ne voit pas le visage sont assises et tiennent dans leurs mains un drapeau canadien.

Le Relai francophone aide à l'installation des nouveaux arrivants en Colombie-Britannique

Photo : Reuters / Mark Blinch

« On offre un accompagnement des individus d'expression française dans les diverses étapes de leur installation », souligne Gilles Verret, nouveau directeur général de la coopérative d'immigration francophone de la Colombie-Britannique, aussi connue sous le nom de Relais francophone.

La coopérative d’immigration francophone de la Colombie-Britannique vient d'embaucher son premier directeur général. La direction générale fait partie d'une nouvelle structure administrative pour la coopérative qu'on nomme Le Relais francophone.

Le Relais francophone est maintenant indépendant de la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique (FFCB) depuis avril 2020. C’est un travail de longue haleine qui a débuté en 2014 [...] qui émane du besoin de la communauté francophone de se consulter davantage pour réussir l’intégration des francophones en C.-B., explique Gilles Verret.

Francophone natif du Nouveau-Brunswick et ayant vécu à Ottawa, Gilles Verret a immigré en Colombie-Britannique avec sa famille et cherchait des moyens de se rapprocher de la communauté francophone.

Je suis rentré dans la Maison de la francophonie à Vancouver, j’ai tourné à droite en haut du corridor, je suis arrivé au bureau de la gestionnaire du programme d’immigration et je lui ai demandé si je pouvais être bénévole, explique Gilles Verret. Après deux ans et demi de bénévolat, il obtient le poste de directeur général du Relais francophone.

Son poste est à temps partiel à cause des fonds disponibles, mais le travail ne manque pas. Je devrais assumer ces fonctions et préparer le terrain pour accueillir une direction générale à temps plein, souligne le nouveau directeur général.

Malgré la pandémie, la coopérative a survécu grâce notamment au travail à distance avec ses membres et futurs membres. On prend contact avec eux à distance et on commence le programme d’établissement à distance, avant qu’ils n'arrivent, explique Gilles Verret.

J’espère bientôt retrouver cet accueil chaleureux et en personne que les gens aiment avoir.

Gilles Verret, nouveau directeur général du Relais francophone, la coopérative d’immigration francophone de la Colombie-Britannique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi