•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’impact des nouvelles mesures sanitaires sur le sport collectif

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

L’impact des nouvelles mesures sanitaires sur le sport collectif

Faly Basse, le directeur de Faly Academy Soccer, devant un but enneigé à Vancouver

Faly Basse explique comment son Académie de soccer Faly s'adapte aux nouvelles restrictions sanitaires.

Photo : Radio-Canada/Geneviève Milord

« Des fois tu n'as pas le choix, il faut passer par certaines mesures pour pouvoir ensuite s'épanouir », confie Faly Basse, créateur de l'Académie de soccer Faly.

Depuis quelques semaines, les activités sportives doivent se dérouler dans les villes où résident les participants.

Cela signifie que si votre enfant vit à Vancouver, l'organisation sportive pour laquelle il évolue doit affronter une équipe de la même ville. Les autorités sanitaires cherchent ainsi à limiter les déplacements intercités et interrégions.

On a des joueurs qui habitent un peu partout, donc pour s’organiser au niveau des matchs et des entraînements, c’est compliqué, avoue Faly Basse. Pour cette raison, l’Académie Faly n’organise plus de rencontres entre équipes, et se focalise sur l'entraînement de ses joueurs.

C’est pesant, mais on a une chance énorme de pouvoir continuer à faire le sport qu’on aime, comparé à d’autres pays qui sont confinés.

Faly Basse, créateur de l'Académie de soccer Faly

Pour se faire, l'Académie de soccer Faly dispose d'entraîneurs dispersés dans le Grand Vancouver qui s'occupent des joueurs de leur région, en respect des normes sanitaires.

Si on continue à respecter les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement, on sera heureux par la suite, conclut Faly Basse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi