•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une baisse des services aéroportuaires à Prince George et Whitehorse?

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Vers une baisse des services aéroportuaires à Prince George et Whitehorse?

Le poste de contrôle est situé tout en haut de la tour.

Nav Canada pourrait revoir ses services pour les aéroports de Whitehorse et Prince George.

Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

« La tendance démontre que les niveaux de trafic sont bas comparés aux services qu'on offre présentement », explique Jonathan Bagg, directeur des relations industrielles de Nav Canada.

Nav Canada envisage de rationaliser ses activités dans plusieurs aéroports du pays. En Colombie-Britannique et au Yukon, les aéroports des villes de Prince George et Whitehorse sont visés par cet examen.

Nav Canada, c’est une entreprise privée, sans but lucratif, qui est responsable de la gestion du système de navigation aérienne au pays, informe Jonathan Bagg.

Durant les prochains mois, l’organisme va analyser le trafic aérien de ces deux aéroports pour déterminer si le niveau de service doit être ajusté. Ça ne veut pas dire que l’aéroport sera fermé, il demeurera ouvert, rassure le directeur des relations industrielles de Nav Canada.

La principale recommandation qui pourrait ressortir de cette étude est le remplacement des tours de contrôle des aéroports par des services consultatifs aux pilotes. Avec la COVID-19, on doit s’assurer qu’on a le bon service au bon endroit, explique Jonathan Bagg.

L’absence d’un service de contrôle aérien pourrait engendrer une baisse de la capacité de ces aéroports. La recommandation sera faite seulement après notre analyse, conclut Jonathan Bagg. Celle-ci devrait être rendue d’ici le printemps 2021, mettrait un certain temps à être mise en œuvre, après approbation par Transport Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi