•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers plus de services de santé en français en C.-B.?

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Vers plus de services de santé en français en C.-B.?

Logo du bilinguisme

Un programme pourrait améliorer l'accès aux services de santé en français dans la province.

Photo : Radio-Canada

« Ce sont des projets qui doivent renforcer la capacité des systèmes de santé en français », note Céline Maisonneuve, directrice générale par intérim de RésoSanté en C.-B.

Accéder à des soins de santé en français dans notre province peut parfois relever du défi.

En l'absence d'une loi sur les services en français, les francophones britanno-colombiens doivent redoubler d'efforts pour trouver des professionnels de santé qui parlent leur langue, même si des ressources existent, comme RésoSanté.

Pour aider à améliorer les choses, la Société Santé en français lance un appel à projets dans le cadre de la programmation Parcours santé 2018-2023 : passer à l’accès. « Des projets comme le centre de santé ou de Café de Paris (Nouvelle fenêtre) ont été financés avec ce programme-là », explique Céline Maisonneuve.

Cette année, RésoSanté ne soumet pas de demande de financement, mais accompagne les organismes intéressés dans leurs projets. On voudrait essayer d’impliquer les partenaires et la communauté pour assurer la pérennité des projets, pour qu’ils puissent continuer eux-mêmes les projets, confie la directrice générale par intérim de RésoSanté en C.-B.

Les candidats ont jusqu’au 18 décembre 2020 pour soumettre leur intention de projet, qui devra être réalisé entre le 1 avril 2021 et le 31 mars 2023. Malheureusement, aucun budget n'est spécifiquement alloué à la Colombie-Britannique. Il est fort possible que certaines provinces n'aient pas d’argent, souligne Céline Maisonneuve.

Les projets doivent traiter de santé mentale, de santé primaire, de services à domicile et palliatifs et de santé communautaire. Il y a une trousse de candidature qui a été mise à disposition, et le but c’est que l’on travaille ensemble, précise Céline Maisonneuve.

S’il y a des organismes qui sont organisés et qui sont qualifiables, on les invite à nous contacter.

Céline Maisonneuve, directrice générale par intérim de RésoSanté en C.-B.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi