•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le partage des savoirs pour lutter contre la pandémie

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Le partage des savoirs pour lutter contre la pandémie

Un homme d'un certain âge portant un masque N95 regarde par une fenêtre à Prague, en République tchèque, le 25 septembre 2020.

COVID-19 Ressources Canada aide les professionnels de la santé avec des données sur la pandémie.

Photo : Reuters / David W Cerny

« Il y a eu une explosion de projets et de ressources par la communauté scientifique. C'est très positif, mais ça requiert une certaine coordination. On essaie de mettre en commun les efforts pour qu'ils soient plus efficaces », explique Guillaume Bourque, professeur de génétique à l'Université McGill et cofondateur du projet COVID-19 Ressources Canada.

COVID-19 Ressources Canada (Nouvelle fenêtre) est un site de ressources pour les chercheurs et les cliniciens répondant à la pandémie de COVID-19 au Canada. Ça a commencé au début de la pandémie en mars dernier. On s’est demandé comment on pouvait aider avec la cofondatrice Tara Moriarty. On a constaté qu’il n’y avait pas assez de ressources, se souvient le généticien.

Pour lutter contre la pandémie, l'union fait la force et les réseaux sociaux peuvent aider : Avec les gens qu’on a recrutés via Twitter, on s’est tous mis ensemble pour bâtir ce site web où les gens peuvent rendre disponibles des ressources, poursuit Guillaume Bourque.

La Fondation Trottier a aussi apporté son aide en donnant 250 000 dollars pour soutenir le projet. C’était une initiative entièrement bénévole au départ, mais ces fonds nous ont permis d’engager quelques personnes comme salariés, se réjouit ainsi le scientifique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi