•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

L’antiracisme, une éducation nécessaire pour vivre ensemble

des manifestants dans la rue

L'antiracisme est l'affaire de tous.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

« On doit avoir ce langage et cette compréhension pour communiquer et dialoguer ensemble en société », souligne Moussa Magassa.

Le racisme systémique est un problème reconnu par de plus en plus de gouvernements et d’institutions à travers le pays et le monde. Mais comment fait-on concrètement pour lutter contre le racisme?

C'est ce que va tenter d'expliquer une formation sur l'antiracisme ce samedi 21 novembre 2020 à 9 h 30 sur Zoom.

La formation s'intitule Développer des compétences en antiracisme et en changement social systémique, et elle est animée par le chercheur Moussa Magassa, éducateur en droits de la personne humaine et professeur associé au programme de la justice sociale et de résolution des conflits interculturels à l'Université de Victoria et à l'Université de la Colombie-Britannique.

Personne ne veut être raciste, le racisme ne bénéficie à personne et est en train de tuer notre société, déclare-t-il.

Pour Moussa Magassa, le racisme n’est pas nécessairement conscientisé par une grande partie de la population. On peut dire des mots qui sont racistes sans s’en rendre compte, et ce n’est pas beau à voir, explique-t-il.

Au cours de sa formation, Moussa Magassa propose des outils d’analyse de nos réactions, de nos idées, en les confrontant aux faits. Ce sont aussi des outils pour intervenir dans des situations de racisme, de manière respectueuse, qui n’engage pas le conflit, note-t-il.

Moussa Magassa reste optimiste, pour lui, la société est en train de changer. J’ai vu des preuves d’un changement, les gens sont plus ouverts de nos jours pour parler de racisme, des institutions sont en train de demander à ce que leurs politiques soient révisées et d’ajouter un langage d’antiracisme, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi