•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

La gestion de la pandémie dans les écoles du CSF

Un élève portant un masque dans un autobus scolaire.

Trois écoles du Conseil scolaire francophone ont été touchées par la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Michel St-Amant, directeur général du Conseil scolaire francophone de la C.-B., donne les dernières nouvelles des cas de COVID-19 dans les écoles du CSF.

Michel St-Amant est en contact permanent avec les trois régies de santé de la province, Vancouver Coastal, Fraser, et Interior Health. Il tient ainsi informée toute la communauté concernée par les cas de COVID-19 dans les écoles du CSF.

École Anne-Hébert

L’école Anne-Hébert a au moins un cas confirmé de COVID-19, et deux groupes d’élèves et de personnel en isolement. Pour l’école Anne Hébert, la situation de santé est rassurante, car le traçage des gens qui peuvent avoir été en contact avec les personnes porteuses, annonce le directeur général du CSF. Le défi à Anne-Hébert est maintenant circonscrit, ajoute-t-il.

À l’école Anne-Hébert, les personnes qui ont été en contact ont toutes été appelées, et si les gens n’ont pas eu d’appel, c’est parce qu’ils n’ont pas été impactés par le virus.

Michel St-Amant, directeur général du Conseil scolaire francophone de la C.-B.

École des Pionniers

À l’école des Pionniers, c’est un cas qui nous a été communiqué, l’unité de santé a été très rapide, la personne est en isolement [...] et la situation est sous contrôle, informe Michel St-Amant.

École de l’Anse-au-sable

L’école de L’Anse-au-sable a subi une éclosion de COVID-19 la semaine dernière. Des mesures spéciales ont été prises dans cette école à cause de l’éclosion, avec un nettoyage accru, et une fermeture de l’établissement.

On prévoit un retour le 5 novembre, toujours en lien avec ce que la régie de santé Interior Health va nous dire, on a une rencontre avec eux lundi et mardi matin tôt, précise Michel St-Amant.

Depuis 3 jours, aucun nouveau cas à l’école L’Anse-au-sable n’a été identifié, la contamination est venue de l’extérieur.

Michel St-Amant, directeur général du Conseil scolaire francophone de la C.-B.

Un avenir incertain

Michel St-Amant reconnaît une certaine frustration face à cette pandémie, qui bouleverse notre quotidien. On a beaucoup de responsabilités au niveau individuel, ce qui crée une forme de stress liée à la frustration, explique-t-il.

C’est stressant puisque c’est de l’inconnu, ça touche des gens qu’on connaît, ça touche nos activités, notre routine... L’école n'est plus ce qu’elle était.

Michel St-Amant, directeur général du Conseil scolaire francophone de la C.-B.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi