•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Comment susciter l'intérêt des électeurs en pleine pandémie?

Des pancartes électorales au bord de la route.

La pandémie a bien changé la manière de mener une campagne électorale sur le terrain

Photo : Radio-Canada

« C'est bien d'être bénévole dans une campagne. Si tu crois en des idées, à un programme à des promesses, tu peux stimuler les gens à aller voter », confie Marie Brunelle, bénévole pour le Nouveau Parti démocratique de la C.-B. dans la circonscription de Burnaby Lougheed.

Sur le terrain, la campagne électorale provinciale présente son lot de difficultés. Ne faisant pas de porte-à-porte, on a dû plutôt se rabattre sur la sollicitation téléphonique, qui est moins personnelle, ou le démarchage dans les lieux publics, où les gens sont pressés et occupés, explique Marie Brunelle.

Lors du dialogue sur le terrain, la décision de déclencher des élections en pleine pandémie faisait réagir les électeurs. Certaines personnes m’ont fait la remarque, mais ce n’était pas forcément généralisé, rassure la militante.

Autre obstacle pour les militants, la durée de la campagne, seulement 33 jours cette fois-ci. La campagne électorale était tellement courte, il fallait confirmer aux électeurs qu’il y avait bien des élections, qu’il y avait une semaine de vote par anticipation et la possibilité de voter par la poste, note Marie Brunelle. Les messages politiques ont mis du temps à circuler : Les dépliants d’information sont arrivés à mon domicile hier, déplore-t-elle.

Comme je dis toujours, si on ne vote pas, on n’a pas le droit de se plaindre pendant quatre ans!

Marie Brunelle, bénévole pour le Nouveau Parti démocratique de la C.-B. dans la circonscription de Burnaby Lougheed.

Heureusement, Marie Brunelle a pu marcher dans la rue avec ses collègues, en tenant des pancartes pour mobiliser la population. Malgré la distanciation sociale, on est quand même ensemble, les gens qui te soutiennent klaxonnent, donc c'est stimulant, précise-t-elle.

Pour cette militante, l'engagement continue jusqu’au jour du vote : Je vais compter les votes dans un bureau de vote, c’est excitant de vivre ça de l’intérieur, conclut-elle.

Élections Colombie-Britannique 2020 : suivez notre couverture

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi