•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Élections provinciales : la parole aux néo-démocrates et aux verts

Montage photo des trois chefs portant des masques faciaux.

Deux candidats du Parti vert et du NPD débattent à deux jours des élections.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Murray Rankin, candidat du Nouveau Parti démocratique dans la circonscription Oak-Bay - Gordon-Head, et Evan Jolicoeur, candidat du Parti vert dans la circonscription de Mid-island - Pacific Rim, débattent avec Jacques Dufresne des enjeux de ces élections provinciales.

Pourquoi se présentent-ils à ces élections?

Murray Rankin est un habitué de la scène politique. Il a été élu député fédéral aux élections de 2012 et a représenté la circonscription de Victoria pendant plusieurs années avant d’annoncer sa retraite en 2019… pour mieux revenir cette année. Les gens s’inquiètent d’un avenir différent de ce qu’on avait imaginé [...] il faut faire face à ce défi global, et je crois que je peux contribuer à cet égard dans le NDP au niveau provincial cette fois-ci, confie-t-il.

Evan Jolicoeur est nouveau en politique. Cet infirmier en santé mentale a pris la décision de se présenter dans sa circonscription parce qu’il croit au projet de Sonia Furstenau et du Parti vert. Je crois que la politique d’aujourd’hui ne fonctionne plus pour ma génération de millénariaux, les gens ne semblent plus faire partie de la priorité des politiciens, livre-t-il.

L’environnement, un thème cher aux deux candidats

Si le candidat du Parti vert doit parfois se déplacer en bateau pour rejoindre ses électeurs, la tâche est plus aisée pour Murray Rankin : c’est une circonscription très urbaine Oak-Bay - Gordon-Head, donc je peux tout faire en vélo, ironise le candidat du Nouveau Parti démocratique.

Murray Rankin se présente dans la circonscription qui a élu l’ancien chef du Parti vert Andrew Weaver en 2017. Ce dernier soutient désormais John Horgan et le NPD. Il a soutenu notre plan sur le changement climatique, Clean BC, qui est le plus ambitieux d’Amérique du Nord, se réjouit Murray Rankin. Ce dernier soutient cependant le projet Coastal GasLink.

Evan Jolicoeur, lui, se positionne contre le projet de gaz liquéfié en rappelant que c’est également la position de M. Weaver. On doit vraiment arrêter de donner de l’argent à cette industrie qui n’est pas pour nous et notre futur, juge-t-il.

Que pensent-ils de la gestion de la pandémie de COVID-19?

Face à la pandémie, Evan Jolicoeur souhaite avant tout venir en aide aux familles et aux entreprises. Nous allouerons un milliard de dollars pour des soins de santé mentale pour les gens qui en ont besoin [...] qui travaillent en première ligne dans nos communautés, annonce-t-il.

Murray Rankin souligne lui le bon travail du gouvernement Horgan dans sa gestion de la crise. Il faut continuer de mettre en place les précautions que la Dre Bonnie Henry a suggérées, et c’est ce que John Horgan et son équipe ont fait, souligne-t-il.

Quelles solutions à la crise des opioïdes?

Pour le candidat du Parti vert, la solution à la crise des surdoses dans la province doit passer par une décriminalisation : Nous souhaitons décriminaliser les personnes souffrant de toxicomanie, nous investirons dans l’approvisionnement en drogues sûres tout en travaillant avec les communautés, note-t-il.

Son homologue du NPD semble d’accord avec lui sur le sujet : Il faut décriminaliser la possession d’une petite quantité de ces drogues-là, et c’est pourquoi le NPD avait nommé une ministre de la santé mentale et de la toxicomanie, ajoute-t-il.

Quel avenir pour la francophonie dans la province?

Murray Rankin se demande si c’est le rôle du gouvernement provincial d’investir dans les services en français : Je crois que le gouvernement fédéral a subventionné beaucoup de services [...] je ne sais pas s’il nécessaire pour le gouvernement provincial lui aussi de faire ça, dit-il

Evan Jolicoeur pense lui que les décisions doivent être prises au niveau municipal et fédéral pour avoir des services qui soutiennent les francophones en C.-B..

Élections Colombie-Britannique 2020 : suivez notre couverture

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi