•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Le chandail orange, un symbole de réparation dans les écoles

Des enfants portant un chandail orange.

Les élèves de la province ont des cours sur l'origine de la commémoration du chandail orange.

Photo : Radio-Canada / Martin Trainor/CBC

« La réconciliation c'est un geste posé vers l'autre », confie Diane Campeau, conseillère pédagogique en éducation autochtone au sein du Conseil scolaire francophone (CSF).

La Journée du chandail orange est un événement qui a débuté au Canada en 2013. L'objectif est d’éduquer les gens et de sensibiliser le public au sujet du système des pensionnats autochtones, et l’impact de ce système sur les communautés autochtones depuis plus d’un siècle au pays.

Au CSF, on apprend aux élèves l’histoire derrière ce chandail. On explique aux enfants l'histoire derrière les commémorations, mais aussi ce que sont les pensionnats autochtones, en fonction de leur âge, souligne Diane Campeau.

Le système scolaire a causé des torts dans le passé, mais on a la chance de faire partie de la démarche de réparation.

Diane Campeau, conseillère pédagogique en éducation autochtone au sein du Conseil scolaire francophone (CSF)

Les enseignants sont également formés à présenter ces concepts aux élèves. On a des journées d’éducation autochtone obligatoires pour que le personnel sache comment présenter la culture autochtone aux élèves, note la conseillère pédagogique.

Il faut être solidaire, et travailler dans un esprit de réconciliation.

Diane Campeau, conseillère pédagogique en éducation autochtone au sein du Conseil scolaire francophone (CSF)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi