•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Organiser des élections pendant une pandémie : l’exemple du Nouveau-Brunswick

Des électeurs font la file pour voter.

Election BC consulte son homologue au Nouveau-Brunswick, première province canadienne à tenir des élections en temps de pandémie.

Photo : Radio-Canada / Michael Wilson

La Colombie-Britannique a seulement un mois pour organiser des élections générales anticipées, en plein pandémie. Le Nouveau-Brunswick a déjà surmonté cette épreuve en septembre 2020 et souhaite partager son expérience avec notre province.

Des élections générales anticipées auront bien lieu en Colombie-Britannique le 24 octobre 2020. Organiser une élection en période de pandémie est une tâche compliquée et presque sans précédent, sauf au Nouveau-Brunswick, qui sort tout juste d'une élection générale anticipée qui a vu le premier ministre Blaine Higgs récupérer une majorité à l'Assemblée.

L’organisme Élections Nouveau-Brunswick s’était préparé à de possibles élections bien avant leur annonce. Nous avions décidé de mettre d’autres mesures en place en anticipation d’une élection non programmée pendant le mois de juillet, explique David Owens, directeur général adjoint des élections à Élections Nouveau-Brunswick.

Les mesures utilisées pour protéger les électeurs sont presque les mêmes que celles présentes dans les magasins, note-t-il. Limite du nombre d’électeurs dans le bureau de vote, port du masque obligatoire, nettoyage des bureaux améliorés, sont quelques-unes des mesures prises par l’organisme pour garantir la sécurité sanitaire des élections.

Le contact nécessaire aux électeurs pour voter reste donc minimal, il n’ont même pas à enlever leur masque pour s’identifier. Au Nouveau-Brunswick, la seule obligation de la loi électorale pour voter, c’est de donner son nom et son adresse, indique David Owens.

C’est la première fois qu’on doit faire face à une pandémie. Nous avons vu les élections faites en Corée du Sud pendant le printemps et nous nous en sommes inspirés.

David Owens, directeur général adjoint des élections à Élections Nouveau-Brunswick

Pour les élections anticipées au Nouveau-Brunswick, 17 % des personnes ont voté par correspondance, bien plus qu’aux précédentes élections, même si ce système de vote n’était pas au point. Ici, notre système de vote par la poste est plus compliqué qu’en C.-B., et nous allons faire des recommandations pour changer cette méthode de vote à l’avenir, soutient David Owens.

Élections Colombie-Britannique a contacté Élections Nouveau-Brunswick pour leur demander des conseils. La directrice générale a communiqué avec nous et hier j’ai eu une autre conversation avec mon homologue, raconte David Owens. Nous leur avons expliqué des choses que nous avons appris, ajoute-t-il.

En Colombie-Britannique, ils ont commencé il y a presque deux mois, donc ils sont bien préparés à ces élections.

David Owens, directeur général adjoint des élections à Élections Nouveau-Brunswick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi