•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

John Horgan va-t-il réussir son pari?

John Horgan derrière un lutrin aux couleurs du NPD.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a déclenché des élections pour le 24 octobre.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

« Ces élections anticipées sont très logiques, le NPD est à la recherche d'une majorité depuis les années 1990, c'est de loin la meilleure chance qu'ils ont, et ils vont essayer de saisir cette opportunité », analyse Bryan Bréguet, politologue et fondateur du blogue "Too close to call/Si la tendance se maintient".

Après l’annonce du premier ministre John Horgan, des élections générales anticipées auront lieu le 24 octobre 2020. Dans un peu plus d'un mois, les britanno-colombiens seront donc appelés aux urnes, alors que la pandémie de COVID-19 continue de sévir dans la province.

Avec une côte de popularité de 69 % au sondage Angus Reid en août dernier, John Horgan et le Nouveau Parti démocratique espèrent sécuriser une majorité à l'Assemblée, leur permettant de gouverner sans l'appui du Parti vert pendant quatre ans.

Alors quelles chances John Horgan a-t-il de réussir son pari? Si les sondages des trois ou quatre derniers mois ont raison, les chances sont d’à peu près 100 %, estime Bryan Bréguet.

Si les sondages disent la vérité, tous les districts du Grand Vancouver passeraient aux mains des néo-démocrates, dont Richmond par exemple.

Bryan Bréguet, politologue et fondateur du blogue "Too close to call/Si la tendance se maintient"

La forte augmentation des cas de COVID-19 dans la province ces dernières semaines ne devraient pas gêner le NPD dans sa campagne, selon Bryan Bréguet. Le seul risque est s’il y a une hausse des cas dans les écoles en banlieue, estime-t-il.

Le Parti libéral et le Parti vert, principaux opposants au NPD, ont dénoncé l’organisation d’élections en plein pandémie. Les libéraux et les verts vont se plaindre, mais il vont devoir passer à autres chose et parler des vrais enjeux, juge Bryan Bréguet.

Selon lui, Andrew Wilkinson, le chef du Parti libéral, doit arrêter de se plaindre pour proposer une vision, un plan pour les quatre prochaines années, pour pivoter cette élection et parler de l’économie.

Il va falloir que les partis trouvent d’autres moyens de joindre la population, en étant très créatifs, mais il est probable que cette campagne ne suscite pas beaucoup d’intérêt.

Bryan Bréguet, politologue et fondateur du blogue "Too close to call/Si la tendance se maintient"

L’autre enjeu de cette élection est la participation. La question est de savoir si la participation sera en baisse et quel groupe d’âge va aller voter, explique Bryan Bréguet. Pour lui, une faible participation avantage les libéraux.

Élections Colombie-Britannique 2020 : suivez notre couverture

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi