•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S’entraîner au ski acrobatique en pleine pandémie

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

S’entraîner au ski acrobatique en pleine pandémie

un skieur pendant une acrobatie.

Étienne Geoffroy Gagnon s'entraine sur coussin d'air pendant la pandémie

Photo : Radio-Canada

« Ils ont découvert une façon de faire de l'entraînement durant l'été avec un grand coussin d'air et une descente en plastique qui ressemble autant à la neige que possible », décrit Étienne Geoffroy Gagnon, skieur acrobatique franco-yukonnais de 23 ans.

C’est compliqué de s’entraîner pour un sport de haut niveau pendant la pandémie. Entre les mesures de sécurité sanitaire à respecter et l’incertitude quant à l’avenir des compétitions, les athlètes de haut niveau doivent redoubler de volonté et de courage.

Le skieur acrobatique franco-yukonnais Étienne Geoffroy Gagnon s'entraîne depuis deux mois au Québec dans un centre spécial où un coussin d’air remplace les pistes enneigées. On atterrit sur un coussin d’air et on peut continuer notre entraînement durant l’été et pendant la pandémie, explique-t-il.

D’habitude en été, Étienne Geoffroy Gagnon doit partager ce centre d'entraînement pas comme les autres avec des athlètes venus de différents pays, mais pas cette année. Cet été, à cause de la COVID-19, on a eu le centre d'entraînement à nous tout seul, donc on se sent très chanceux, se réjouit-il.

En Nouvelle-Zélande en ce moment c’est l’hiver, et en Europe on peut s'entraîner sur certains glaciers, mais en Amérique du Nord nous sommes les seuls capables de pousser notre entraînement.

Étienne Geoffroy Gagnon, skieur acrobatique franco-yukonnais

La pandémie a mis un terme aux compétitions internationales en mars, mais le skieur n’en était pas mécontent. J’étais assez content des résultats de la saison, donc d’avoir manqué la dernière coupe du monde m’a permis de maintenir mon classement mondial, note Étienne Geoffroy Gagnon. il occupe présentement la 6e place à ce classement mondial, en étant le deuxième meilleur canadien de la discipline.

Pour la suite, le Franco-yukonnais souhaite pouvoir reprendre son entraînement sur la neige. Cela fait deux mois et demi qu’on s'entraîne ici, puis on part en Suisse pour s'entraîner avec l’équipe, avant de rentrer au Yukon en novembre, conclut-il.

On espère recommencer au mois de janvier mais tout change, donc on prend ça au mois par mois.

Étienne Geoffroy Gagnon, skieur acrobatique franco-yukonnais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi