•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un secouriste appelle les vacanciers à la prudence en Colombie-Britannique

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Un secouriste appelle les vacanciers à la prudence en Colombie-Britannique

Rattrapage du jeudi 30 juillet 2020
un homme en habit de secouriste, suspendu à un hélicoptère.

Le chef de l’équipe de recherche et sauvetage de Fernie, Simon Piney, en action.

Photo : Simon Piney

« Appréciez les grands espaces sans prendre trop de risques », demande Simon Piney, chef de l'équipe de recherche et sauvetage de Fernie.

Après plus de trois mois de confinement et un début d'été pluvieux, les Britanno-Colombiens profitent de l’été en allant faire des randonnées dans les montagnes ou en se baignant dans les lacs ou l’océan. Cependant, ces activités, même pratiquées en distanciation physique, présentent certains dangers, et les secouristes de la province doivent souvent intervenir.

On est très occupés; pendant la période de confinement, tout s’est calmé, mais notre équipe est en train de vivre une période d'activité importante actuellement, comme les autres 80 équipes de recherche et sauvetage en Colombie-Britannique, explique Simon Piney.

Les accidents sont de plusieurs sortes, mais souvent causés par l’imprudence. On a eu plusieurs randonneurs blessés ou perdus, une famille éjectée de leur radeau sur une rivière, et beaucoup d’accidents de vélos tout terrain, note le secouriste.

Il tient d’ailleurs à alerter les gens du danger de ce sport : Le vélo tout terrain, c’est là où l’on voit beaucoup d’accidents et de gens qui ont moins d’expertise ou qui pratiquent moins cela, et c’est très dangereux, estime-t-il. Quand on tombe de vélo à 50 km/h dans une forêt, ça se termine assez mal.

Ce n’est pas le moment de tester les limites, on peut toujours trouver du plaisir en extérieur sans prendre de risques importants

Simon Piney, chef de l’équipe de recherche et sauvetage de Fernie

En outre, la pandémie ajoute un risque supplémentaire aux secouristes. Quand vous avez besoin de secours, vous mettez les secouristes en risque d’infection à la COVID-19, mais en plus vous surchargez les hôpitaux qui ont besoin de leur capacité pour d’autres raisons, prévient Simon Piney.

Cette année on constate une hausse de 20 % des demandes de secours

Simon Piney, chef de l’équipe de recherche et sauvetage de Fernie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi