•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réouverture très attendue pour l’aquarium de Vancouver

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Une réouverture très attendue pour l’aquarium de Vancouver

Rattrapage du vendredi 26 juin 2020
Peter Ross, portant un masque, devant un bassin de l'aquarium de Vancouver.

Peter Ross est heureux d'annoncer la réouverture au public de l'aquarium de Vancouver

Photo : Radio-Canada / Jacques Dufresne

« Nous sommes très excités de pouvoir ouvrir à nouveau aujourd'hui, le 26 juin », annonce Peter Ross, vice-président de la recherche Ocean Wise, qui possède l'aquarium de Vancouver.

La réouverture de l'aquarium de Vancouver est très anticipée par la communauté, après plus de trois mois de fermeture ayant entraîné des problèmes financiers.

Pendant la conférence de presse d’ouverture, le gouvernement fédéral a annoncé 2 millions de dollars en soutien à l’aquarium de Vancouver. C’est important parce que ça nous coûte des dizaines de milliers de dollars par jour pour préserver les 70 000 spécimens que l’on a sur place, confie Peter Ross

Cependant, des mesures de sécurité sanitaires ont été mises en place, et les procédures de visite ont bien changé. Il faut acheter en avance son billet avec une heure fixe d’arrivée, et on a 90 minutes pour visiter l’aquarium, explique Peter Ross, c’est une visite beaucoup plus intime. De plus, il est obligatoire pour les visiteurs de porter un masque.

On va commencer à accueillir 500 personnes par jour, pour ensuite monter jusqu’à 1200 à 1500 personnes

Peter Ross, vice-président de la recherche Ocean Wise, qui possède l’aquarium de Vancouver

L’aquarium espère rapidement augmenter le nombre de visiteurs, mais la fermeture des frontières laisse présager d’un été en demi-teinte : 50 % à 60 % de nos visiteurs viennent des États-Unis et de l’Europe dans les mois de juillet et août, [...] ça va être un manque à gagner, estime Peter Ross.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi