•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chômage en C.-B. : « Il semblerait que le pire est passé »

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Chômage en C.-B. : « Il semblerait que le pire est passé »

Rattrapage du vendredi 5 juin 2020
La ministre des Finances, Carole James, en conférence de presse le 1er juin 2020.

La ministre des Finances, Carole James, a indiqué que la province a perdu plus de 353 000 emplois depuis le début de la pandémie.

Photo : MIKE MCARTHUR, CBC

« On savait que l'impact de la pandémie de la COVID-19 serait énorme, mais il y a quand même des bonnes nouvelles, car on constate des créations d'emploi dans le pays et la province. Il semblerait que le pire est passé », estime Thomas Lemieux, professeur en économie à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC), et spécialisé en économie du travail. Selon Statistique Canada, le taux de chômage a atteint un taux record de 13,4 % au mois de mai dans la province, qui a perdu plus de 353 000 emplois depuis le début de la pandémie.

La province a regagné 43 300 emplois en mai, soit seulement 10 % des emplois perdus pendant la crise sanitaire. Mais pas de quoi s’alarmer selon Thomas Lemieux : Ces chiffres sont basés sur la situation durant la deuxième semaine de mai, donc avant la longue fin de semaine et les mesures de réouverture prises par le gouvernement provincial. L’économiste espère une nette amélioration d’ici le mois prochain.

Les statistiques gouvernementales montrent que la crise touche plus les femmes au Canada, qui ont plus de mal à retrouver un emploi. Il y a eu plus de pertes d’emplois dans le secteur des services, où les femmes sont plus présentes, alors que les hommes sont un peu plus concentrés dans l’industrie de la construction et l’industrie manufacturière, où la reprise a été plus forte, explique Thomas Lemieux.

La reprise de l’économie signifie également un arrêt progressif de l’aide du gouvernement fédéral : Il va falloir que le gouvernement fédéral fasse des ajustements, il semble préférer la subvention salariale aux entreprises au profit de la subvention d’urgence, [...] mais il serait difficile de voir ce programme-là disparaître complètement à la fin juin, analyse l’économiste à UBC.

Ce ne sera même pas la moitié des déficits provinciaux qui seront couverts par cette aide de 14 milliards de dollars

Thomas Lemieux, professeur en économie à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC), et spécialisé en économie du travail

Le gouvernement fédéral a annoncé un plan d’aide aux provinces à hauteur de 14 milliards de dollars, principalement pour l'achat d'équipements de protection individuelle et pour soutenir les plus vulnérables. C’est une bonne idée parce que c’est plus facile pour le fédéral d’emprunter de l’argent pour relancer l’économie. [...] Les coûts ont augmenté de façon énorme pour les provinces dans le secteur de la santé, confie Thomas Lemieux.

Au cours des prochains mois, la situation économique devrait continuer à s’améliorer, et on va être mieux placé pour gérer la deuxième vague [...] de façon plus intelligente, avec l’expérience acquise lors de la première

Thomas Lemieux, professeur en économie à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC), et spécialisé en économie du travail

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi