•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement : le point de vue d’un optométriste de North Vancouver

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Déconfinement : le point de vue d’un optométriste de North Vancouver

Rattrapage du mardi 2 juin 2020
Un homme assis sur un siège de consultation médicale.

Pavan Avinashi a rouvert son cabinet d'optométrie à North Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Jacques Dufresne

« Il y avait des personnes dans mon équipe qui étaient vraiment heureuses à l'idée de reprendre le travail, mais d'autres étaient plus craintives », confie Pavan Avinashi, optométriste à North Vancouver. Ce spécialiste a rouvert son cabinet, comme l'autorise le plan de déconfinement de la province, mais il est très loin de fonctionner comme avant la crise.

Le cabinet de Pavan Avinashi a souffert pendant la pandémie de la COVID-19 : 90 % des employés avaient été mis à pied, [...] mais on faisait du commerce en ligne pour que les gens puissent se fournir en lentilles de contact et produits pour les yeux, explique-t-il.

Les patients en urgence pouvaient encore compter sur la télémédecine. Chaque jour, je traitais entre trois et six patients en télémédecine. La Colombie-Britannique est la seule province au Canada où les optométristes ont le droit de faire de la télémédecine sans frais direct se réjouit Pavan Avinashi. La province est en effet la seule à prendre en charge la télémédecine pour les optométristes au Canada.

Même si la télémédecine était disponible, beaucoup de patients n’ont néanmoins pas pu être traités. On a environ 2000 patients à rattraper, dit l’optométriste, pendant deux mois on va être ouverts le dimanche pour refaire le retard, et on a augmenté les heures d’ouverture.

Ces aménagements d’horaires viennent contrebalancer une réduction drastique du nombre de consultations : Il y a un formulaire qui a été produit par le gouvernement pour indiquer le nombre de personnes autorisé en fonction de la taille du bâtiment. Ici, on peut habituellement accueillir 50 personnes, mais on a décidé qu’un maximum de 10 patients pouvait entrer dans la clinique, dit-il. En outre, Pavan Avinashi passe désormais 45 minutes en rendez-vous avec chaque patient.

On doit être prêt à fonctionner ainsi pour les prochains six mois, voire la prochaine année

Pavan Avinashi, optométriste à North Vancouver

Pour respecter la distance physique, nous avons réduit le volume de rendez-vous et limité le nombre de patients admis dans notre clinique et nous demandons à tous nos patients de porter des masques de protection, détaille Pavan Avinashi. Le cabinet fournit également des masques et contrôle la température de chaque visiteur, y compris le personnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi