•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cueillette des morilles réservée aux résidents du Yukon

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

La cueillette des morilles réservée aux résidents du Yukon

Rattrapage du jeudi 28 mai 2020
Des morilles dans un panier en osier, sur une plage avec un zodiac.

Le gouvernement du Yukon délivre des permis de cueillette de morilles qu'à ses habitants cette année

Photo : Michel Boudreau

« Les morilles du Yukon sont connues à travers le monde comme étant les meilleures », estime Michel Boudreau, cueilleur professionnel de morilles. Ce Yukonnais est ravi de pouvoir bientôt commencer sa saison de cueillette après l'annonce du gouvernement de l'ouverture des permis de cueillette commerciale de la morille à ses résidents cette année.

Des morilles cueillis disposés sur une surface plane.

Pour les cueilleurs de morilles comme Michel Boudreau, les morilles peuvent rapporter plusieurs centaines de dollars par jour à la vente

Photo : Michel Boudreau

Il y aura bien une saison des morilles au Yukon cette année. Le gouvernement du territoire a fait marche arrière après avoir annulé une première fois la saison en janvier dernier. Ils avaient annoncé qu’il n’y aurait pas de saison cette année, donc j’étais déçu, explique Michel Boudreau, je fais carrière dans la cueillette de champignon, donc ça a tout changé pour moi.

Une nouveauté cette année cependant : les frontières du Yukon demeurant fermées, la cueillette n'est ouverte qu’aux résidents du territoire. Ça limite la concurrence donc c’est mieux pour nous, se réjouit le cueilleur.

Surtout que cette année, la cueillette s’annonce prometteuse : Il y a eu beaucoup de feux l'année passée, et l’hiver était assez humide, donc les indices disent que ça risque d’être une très bonne saison, note Michel Boudreau.

En attendant que les morilles poussent, Michel Boudreau est déjà fort occupé : Je suis en train de bâtir mon camp en attendant que les champignons apparaissent. J’espère qu’ils sortiront d’ici la fin de la semaine, puis il faut encore une ou deux semaines pour pousser, explique le cueilleur.

Les morilles sont les deuxièmes ou troisièmes champignons les plus chers au monde, un cueilleur peut facilement gagner 200 à 300 dollars par jour, mais la saison ne dure que quelques mois

Michel Boudreau, cueilleur professionnel de morilles

Michel Boudreau sera bientôt rejoint par plusieurs assistants pour sa récolte. Il doit alors s’assurer que les règles de sécurité sanitaire soient respectées : Les sites de camping sont assez éloignés, j’ai beaucoup de stations de désinfection, on va beaucoup se laver les mains et faire de notre mieux pour respecter les normes, surtout dans l’alimentation, détaille-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi