•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monde de l’édition au temps de la pandémie

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Le monde de l’édition au temps de la pandémie

Rattrapage du mardi 19 mai 2020
un homme en chemise jaune à carreaux.

Louis Anctil, créateur des Éditions du Pacifique Nord-Ouest, témoigne de son quotidien pendant le confinement.

Photo : Radio-Canada

« On est en pause commerciale, parce que la situation nous y a forcés, il a fallu retarder des choses », confie Louis Anctil, éditeur à Vancouver. Le directeur des Éditions du Pacifique Nord-Ouest, une nouvelle maison d'édition lancée en février 2020, ne ménage pas ses peines pour continuer de faire vivre son entreprise malgré la crise sanitaire.

La couverture du manga Haïda RED.

La prochaine publication de la maison d'édition de Louis Anctil a dû repousser la sortie plusieurs de ses ouvrages, dont la traduction française du manga Haïda RED.

Photo : Les Éditions Pacifique Nord-Ouest

Louis Anctil a eu à peine le temps de célébrer le lancement de sa maison d’édition avant que la pandémie ne mette à mal ses activités. L’ouvrage d'Emily Carr a été lancé avant la parution du livre, parce que Lyne Gareau, l’autrice, était de passage sur Vancouver, mais le livre lui-même est paru une semaine avant que tout ferme, explique-t-il.

La parution de ce premier ouvrage fut limitée, avec une diffusion en ligne sans beaucoup de succès, et l’éditeur a ensuite eu beaucoup de mal à faire imprimer ses œuvres. Lorsqu’il est venu le temps de diffuser les ouvrages, ça n’a pas été aussi facile qu’on pensait, dit-il, les deux derniers ouvrages sont à peine partis pour Montréal pour être diffusés, ajoute-t-il.

Louis Anctil se demande maintenant comment faire connaître ses nouvelles publications. En effet, l’annulation du Salon du livre de Vancouver le mois dernier freiné ses efforts : Je n’ai pas pu présenter mes nouveautés au public qui devait venir au salon, note-t-il. Alors il pense se tourner vers le lancement virtuel : J’ai assisté à un lancement virtuel récemment, ça s’est plutôt bien passé, dit-il.

L’idée, c’est d’avoir des projets prêts à être imprimés lorsque les choses se seront plus propices

Louis Anctil, éditeur et fondateur des Éditions du Pacifique Nord-Ouest

Au quotidien, Louis Anctil a gardé la même méthode de travail, son bureau se trouvant déjà à son domicile. Son plus grand défi fut l’arrêt des nombreux voyages qu’il faisait pour présenter ses ouvrages. Je faisais des voyages pour visiter mes clients, et tout ça s’est arrêté et je ne sais pas si ça va reprendre, déplore-t-il, je n’ai jamais eu une période aussi longue à passer à la maison, c’est aussi beaucoup moins fatigant.

Alors pour s’occuper, il s’avance sur des projets de livres numériques, et travaille aux futures publications de sa maison d’édition. J’ai deux livres qui sont presque terminés, qui vont passer chez le concepteur de livres et qui seront prêts à imprimer très bientôt, se réjouit-il enfin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi