•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau traitement potentiel contre la COVID-19 au Canada

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Un nouveau traitement potentiel contre la COVID-19 au Canada

Rattrapage du mercredi 8 avril 2020
Le cardiologue Jean-Claude Tardif

Le cardiologue Jean-Claude Tardif pense trouver dans la colchicine un remède à la COVID-19.

Photo : CATALIS

« C'est la plus grande étude clinique au monde pour le traitement de la COVID-19 », déclare Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal et professeur de médecine à l'Université de Montréal. Le Centre des maladies infectieuses de Vancouver annonce rejoindre l'étude clinique menée par le docteur Tardif et son équipe, qui utilise la colchicine pour lutter contre les symptômes de la COVID-19.

L'étude clinique lancé le 23 mars dernier à Montréal vise à prévenir les complications de la COVID-19 en utilisant la colchicine, un puissant anti-inflammatoire, note le docteur Jean-Claude Tardif.

Les patients en soins intensifs victimes de la COVID-19 souffrent habituellement de tempête inflammatoire, selon le docteur Tardif, c’est-à-dire que les globules blancs se mettent à attaquer les organes du patients, explique-t-il. Grâce à la colchicine, l’étude clinique espère montrer qu’il est possible de réduire cette tempête inflammatoire et d'empêcher la maladie de s’aggraver.

Cette étude regroupe 6000 patients d’au moins 40 ans, , tous souffrant de la COVID-19, mais non hospitalisés au début de l’étude. Tout va se faire par voie électronique, le patient n’aura pas besoin de venir à l’hôpital, détaille le docteur Jean-Claude Tardif, on va lui livrer le médicament à la maison, et le suivre tout au long de l’étude qui dure 30 jours.

L’étude sera effectuée en double aveugle, c’est-à-dire que le médecin lui-même ne saura pas à qui il administre la colchicine, ou le placebo. C’est le plus haut standard d’une étude, parce que l’on veut fournir un résultat fiable au patient, au système de santé et au gouvernement, déclare le docteur.

On a choisi de faire l’étude dans le plus grande rigueur, avec la plus grande qualité, et on est très optimistes que ça va fonctionner.

Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal et professeur de médecine à l'Université de Montréal.

Le Centre des maladies infectieuses de Vancouver, dirigé par le docteur Brian Conway, vient d’annoncer qu’il rejoignait cette étude. C’est un plaisir et un honneur de travailler avec lui et son équipe, se réjouit le docteur Tardif, on s’est allié avec des grandes institutions respectées dans le domaine, (...) pour accélérer le recrutement et donner des réponses le plus rapidement possible. L’Ontario, puis la Californie, et même l’Espagne sont les prochains à se joindre à ces recherches.

Si vous venez d’être diagnostiqué positif à la COVID-19, et que vous souhaitez faire partie de l’étude, vous pouvez contacter l’équipe du docteur Tardif à l’Institut de Cardiologie de Montréal au 1 877 536-6837.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi