•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget provincial : prudence en période d'incertitude économique

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Budget provincial : prudence en période d'incertitude économique

Rattrapage du mardi 18 février 2020
Les élus réunis à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique.

L'Assemblée législative de la Colombie-Britannique a présenté le nouveau budget aujourd'hui.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

« C'est un budget qui va plutôt être équilibré, mais on pourrait se retrouver avec un petit déficit », estime Steeve Mongrain, professeur d'économie à l'Université Simon Fraser. Le gouvernement de la Colombie-britannique, par la voix de Carole James, la ministre provinciale des finances, a présenté aujourd'hui son nouveau budget pour l'année 2020-2021.

Parmi les mesures annoncées dans ce budget, figure une aide au financement des études universitaires pour les étudiants à revenus faibles et moyens, à hauteur de 4000 $ par an. Les frais de scolarité ont beaucoup augmenté ces dernières années, c'est une mesure qui va aider, note Steeve Mongrain.

Le gouvernement étend également, dès cette année, la prestation non imposable Child Opportunity aux enfants jusqu’à l’âge de 18 ans. La mesure, annoncée en 2019, qui visait auparavant les enfants jusqu’à l’âge de 6 ans, sera en place en octobre 2020. Ainsi, les familles avec un enfant recevront jusqu’à 1600 $, les familles avec deux enfants jusqu’à 2600 $, et 3400 $ pour les familles avec trois enfants. Ces aides ont été financées par de nouvelles taxes, explique Steeve Mongrain. La première taxe concerne une augmentation de 4% de l'imposition des revenus pour les personnes gagnant plus de 220000 $ par an, la seconde est celle sur les boissons gazeuses sucrées.

La Colombie-Britannique reste tout de même parmi les provinces qui ont un taux d'imposition et un nombre de taxes les moins élevés du pays. On est beaucoup en deçà de ce qui se fait au Québec par exemple, mais on taxe plus les revenus élevés qu'en Alberta ou en Ontario, souligne Steeve Mongrain. Cette taxe sur les revenus élevés ne l'affole cependant pas, les gens à revenus élevés vont trouver des moyens de ne pas payer cette taxe, selon lui.

Le secteur de l'énergie propre est un secteur qui est privilégié par ce nouveau budget. Ça devrait encourager la vente de voitures électriques.

Steeve Mongrain, professeur d'économie à l'Université Simon Fraser.

C'est un budget qui n'a pas beaucoup de surprises, plutôt prudent, conclut Steeve Mongrain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi