•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discussions entre femmes autour de la sexualité

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Discussions entre femmes autour de la sexualité

Rattrapage du mardi 18 février 2020
Sept femmes rigolent sur un canapé.

Les actrices de la comédie musicale Talking sex on Sunday.

Photo : Firehall Arts Centre

Les soirées ayant pour thème les jouets sexuels, ce sont « des soirées entre femmes où l'on discute de différents jouets sexuels et où l'on pose des questions sur la sexualité », explique Nico Rhodes, compositeur et directeur musical de la pièce Talking sex on Sunday. Cette comédie musicale que l'on peut traduire en français par Parler de sexe le dimanche, est présentée du 14 février au 8 mars au Firehall Arts Centre de Vancouver.

Originaire de Victoria, Sara-Jeanne Hosie a trouvé l'idée d'écrire cette pièce en participant elle-même à ce type de soirées dans lesquelles elle retrouvait souvent les mêmes archétypes de femmes. Elle s'en est tout naturellement inspirée pour créer les personnages de cette comédie musicale. Elle a utilisé ça pour explorer des thèmes politiques, des thèmes féministes, mais aussi des histoires personnelles. Chaque personnage a ses propres secrets, confie Nico Rhodes.

La production de cette oeuvre est locale, comme le souligne Nico Rhodes : presque toutes nos actrices viennent de Vancouver, Sara-Jeanne vient de Victoria et moi de Nanaimo. Quant à la musique, elle s'adapte aux caractéristiques des personnages. On a des chansons blues, on a des chansons classiques, on a même du rock et du gospel, note-t-il.

Les représentations de la pièce ont commencé le 14 février 2020, pour la Saint-Valentin, et se terminent le 8 mars 2020, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Les thèmes traités sont universels, mais on a fait cette comédie musicale pour les femmes, ajoute Nico Rhodes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi