•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forte inquiétude dans la communauté iranienne de Vancouver

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Forte inquiétude dans la communauté iranienne de Vancouver

Rattrapage du mercredi 8 janvier 2020
Reza Kamrani est assis dans le studio de Radio-Canada Vancouver avant son entrevue.

Reza Kamrani, homme d'affaires d'origine iranienne résidant à Vancouver.

Photo : Lucas Pilleri

« Dans la communauté, on n'en parle pas beaucoup. Il y a toutes sortes de personnes. On essaie d'éviter d'en parler. Ça va sûrement dégénérer. Il y a des gens qui sont ici depuis des dizaines d'années et qui n'ont pas pu supporter le régime des mollahs et d'autres qui sont arrivés très récemment et qui profitent financièrement de ce régime », témoigne Reza Kamrani, homme d'affaires d'origine iranienne résidant à Vancouver.

L’Iran est secoué par une série d’événements qui affectent les citoyens canadiens d’origine iranienne : écrasement d’avion, tensions politiques avec les États-Unis, récession et inflation… Le pays est en état de crise. « Malheureusement, il n’y a que des mauvaises nouvelles. C’est juste un gouffre pour les Iraniens », s’inquiète Reza Kamrani.

Ma belle-mère est rentrée d’Iran hier. Son fils habite à Téhéran. J’ai vu son visage, elle était terrifiée.

Reza Kamrani, un Vancouvérois d'origine iranienne

La situation délicate que connaît la République islamique dépasse les frontières et s’invite jusqu’à Vancouver. « On est tous inquiets. Je suis fier et reconnaissant d’être Canadien, mais je garde mes origines iraniennes », confie Reza Kamrani.

La situation est particulièrement alarmante pour la jeunesse du pays selon le Vancouvérois. « Il y a beaucoup d’innocents, de jeunes, de gens qui veulent juste vivre. Ce sont eux qui sont les premières victimes de tous ces événements. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi