•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un vrai cadre législatif autour du vapotage?

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Vers un vrai cadre législatif autour du vapotage?

Rattrapage du mardi 3 décembre 2019
Affiche interdisant la cigarette et le vapotage.

Le vapotage pourrait bientôt être interdit aux mineurs.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

La Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF), en partenariat avec l'Association médicale canadienne et l'Association pulmonaire du Canada, demande un cadre législatif beaucoup plus serré concernant le vapotage, en interdisant notamment la vente ou la publicité de produits associés au vapotage en ligne, ainsi que leurs consommations pour les jeunes de moins de 18 ans. Ils ont transmis leurs demandes à Santé Canada et aux ministères de la Santé et de l'Éducation des gouvernements provinciaux et du gouvernement fédéral.

Le vapotage est strictement interdit dans l’enceinte des écoles, mais de nombreux élèves contreviennent à cette règle, car il est beaucoup plus facile pour les élèves de dissimuler un dispositif de vapotage qu’une cigarette. Les élèves peuvent se cacher dans les endroits comme la salle de bain pour aller vapoter, et c’est difficile pour les autorités scolaires de faire respecter le règlement, note Valérie Morand, directrice de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones.

La préoccupation de fond est maintenant surtout au niveau de la santé des élèves. Lorsque le gouvernement a autorisé le vapotage et sa publicité, c’était en espérant diminuer le nombre de fumeurs de cigarettes.

On avait jamais envisagé que les publicités sur le web, ou grâce à des influenceurs, puissent aller chercher le marché des moins de 18 ans. Et c’est ce qu’on constate dans nos écoles en ce moment.

Valérie Morand, directrice de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones.

Les conseils scolaires privilégient maintenant la sensibilisation des parents aux dangers du vapotage, études et cas à l’appui, afin qu’ils dissuadent à leur tour leurs enfants. Les parents sont ceux qui vont faciliter l’achat des produits pour leurs enfants, ne sachant pas les dangers qui sont liés à cette pratique-là, constate Valérie Morand.

La Colombie-Britannique a d'ores et déjà pris des mesures ce mois-ci pour tenter d'endiguer le problème. Les changements législatifs fédéraux pourraient prendre jusqu’à deux ans pour être mis en place, la sensibilisation reste donc pour l’instant le meilleur outil dans la lutte contre le vapotage.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi