•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétudes concernant la pollution du Lac Quesnel

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Inquiétudes concernant la pollution du Lac Quesnel

Rattrapage du jeudi 28 novembre 2019
Un tuyau rejette sous l'eau un liquide chargé de particules.

Les eaux usées d'une mine d'Imperial Metals sont déversées dans le lac Quesnel.

Photo : YouTube / Concerned Citizens of Quesnel Lake

« Il y a du sélénium, du cuivre, qui devraient être traités, mais Imperial Metals ne le fait pas. La compagnie se contente de diluer les eaux usées dans le Lac Quesnel », s'insurge Ugo Lapointe, coordinateur du programme canadien Mining Watch. Une audience publique a été organisée le 27 novembre par le gouvernement de la Colombie-Britannique, avec des résidents proches du Lac Quesnel et des représentants de la Première Nation des Tsilhqot'in.

Il n’y a aucune autre mine en service dans la province qui a ce type d’autorisation là, qui permet au promoteur minier de diluer les contaminants dans un grand lac, note Ugo Lapointe. Il est normalement d’usage pour l’entreprise minière de construire une usine de traitement des eaux usées pour ensuite les rejeter dans des cours d’eau plus petits, comme des rivières ou des ruisseaux. Les contaminants étant moins dilués, l’entreprise se doit de mieux traiter ses eaux usées.

L’autorisation de rejet de ses eaux usées avait été donnée par le gouvernement de Christy Clark, très proche à l’époque de l’actionnaire principal de Imperial Metals, Murray Edwards selon M. Lapointe. Cette même mine fut responsable à l'époque de la catastrophe écologique de Mount Polley.

Les citoyens de la ville de Likely, proche du Lac Quesnel, ont exposé leurs craintes à propos de ce déversement d’eaux usées dans ce lac aux membres du gouvernement Horgan présents à la réunion. Ils demandent que les deux tuyaux dans le Lac Quesnel soient retirés et que Imperial Metals n’ait plus le droit de déverser ses déchets dans le lac après l'expiration du permis en 2022.

Ce regroupement de citoyens n'a néanmoins pas dit son dernier mot. Il souhaite intenter un recours devant le Tribunal environnemental de la Colombie-Britannique pour contester le permis donné par le Ministère provincial de l’Environnement à Imperial Metals.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi