•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes victimes de la crise du logement

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Les femmes victimes de la crise du logement

Audio fil du mardi 12 novembre 2019
une personne porte une pancarte où il est écrit « une femme va être tuée dans 48 heures »

Un féminicide est commis tous les 2 jours et demie au Canada.

Photo : Reuters / Regis Duvignau

« Une femme a plus de risque de se faire agresser par quelqu'un de son cercle proche que par un total inconnu », note France-Emmanuelle Joly, directrice générale du Vancouver Women's Health Collective et présidente du Réseau-Femmes Colombie-Britannique.

Les femmes sont moins aptes financièrement à accéder à un logement, explique France-Emmanuelle Joly. En effet, le système est souvent conçu de telle manière que les femmes sont contrôlées par leur conjoint, ce qui les empêche d'avoir une autonomie financière. La crise du logement, à Vancouver notamment, complique encore le processus et de nombreuses femmes victimes de violences se retrouvent dans une situation de logement précaire.

On parle d'un système qui a du mal à évoluer parce qu'il y a des gens qui pensent qu'ils vont perdre des privilèges, alors que c'est une question d'équité.

France-Emmanuelle Joly, directrice générale du Vancouver Women's Health Collective et présidente du Réseau-Femmes Colombie-Britannique.


Du 25 novembre au 16 décembre sont organisés les 16 jours de sensibilisation annuels à la prévention de la violence faites aux femmes partout au Canada. De nombreux événements auront lieu à Vancouver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi