•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Quelle est l’origine du poisson qu’on mange au Canada?

Audio fil du mercredi 16 octobre 2019
Des saumons sockeye dans la rivière Adams, près du lac Shuswap, dans le sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique.

Des saumons.

Photo : Radio-Canada / Briar Stewart

Selon une enquête de l'organisme Oceana, près de la moitié du poisson vendu dans les épiceries et les restaurants sont étiquetés de façon trompeuse. « C'est un peu inquiétant mais une des raisons c'est que les chaînes d'approvisionnements sont de plus en plus longues avec de nombreux intervenants ce qui peut augmenter la fraude » estime Sébastien Rioux, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique de l'alimentation et du bien-être à l'Université de Montréal.

Près de la moitié des échantillons analysés dans six grandes villes canadiennes étaient d’une autre espèce que celle annoncée, ou ne respectaient pas les normes d’étiquetage de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). « La loi actuelle ne donne pas beaucoup de levier à l’ACIA pour contrôler toute la question de traçabilité qui est très problématique au Canada » explique Sébastien Rioux. Victoria figure parmi les plus mauvais élèves avec 67% d'étiquettes erronées alors qu'à Vancouver c'est 26%. « L’Union européenne a une législation qui permet la traçabilité afin de s’assurer de la provenance des produits alors que le Canada fait bien pâle figure à ce niveau là » constate M. Rioux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi