•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un regard sur la bataille pour l’égalité des droits des enfants autochtones

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h,
de 16 h 30 à 19 h au Yukon

Un regard sur la bataille pour l’égalité des droits des enfants autochtones

Audio fil du mardi 1 octobre 2019
La réalisatrice Alanis Obomsawin

Alanis Obomsawin, réalisatrice du film documentaire "Jordan River Anderson, the Messenger "

Photo : Radio-Canada / Grégory Bernard

Le documentaire Jordan River Anderson, The Messenger est présenté au festival international des films de Vancouver. « Pour moi les enfants c'est le coeur de toute ma vie, je n'aime pas les injustices et c'est pour ça que je voulais faire un film là-dessus » explique la cinéaste Alanis Obomsawin.

Le jeune autochtone du Manitoba est à l'origine de la lutte pour la reconnaissance des droits des enfants autochtones à l'accès aux services sociaux, de santé et d'éducation, au même titre que le reste de la population canadienne. « C’était un cadeau pour moi de voir que la loi sur le Principe de Jordan a été adopté, ajoute Alanis Obomsawin. Ça prouve qu’il faut toujours se battre ». « J’ai commencé à travailler sur ce film en 2011, ça a duré presque 10 ans et entre j’ai fait six autres films » s’exclame la cinéaste de 87 ans. C'est l'histoire de la courte vie de Jordan River Anderson, un jeune garçon de la Nation des Cris de Norway House au Manitoba qui est né lourdement handicapé et qui a toujours vécu à l'hôpital avant sa mort.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi